Le 1er Jour de la Nuit à Brissac, un 24 octobre 2009

Le 1er Jour de la Nuit à Brissac, un 24 octobre 2009

Le Jour de la Nuit est un évènement national dont l’objectif est de sensibiliser le grand public à la pollution lumineuse tout en renouant un lien avec la nuit noire.

C’est la 1ère fois cette année, à l’occasion du passage à l’heure d’hiver, que plus de 380 collectivités locales et associations participaient ce samedi 24 octobre 2009 au 1er Jour de la Nuit. Cette manifestation a été initiée par Agir pour l’Environnement et l’ANPCEN, soutenue par 16 organisations dont le Ministère du développement durable, l’Association des Maires de France et... la Fédération des CPN.

Le « Jour de la nuit », pour attirer l’attention sur la pollution lumineuse
En 10 ans, le nombre de points lumineux a crû de 30 %, faisant disparaître progressivement la voûte céleste sous l’effet d’un halo lumineux. L’éclairage nocturne trop puissant ou mal orienté vers le sol entraîne un gâchis considérable d’énergie : l’éclairage public représente ainsi 4 % des gaz à effet de serre en France. Troublées dans leur rythme biologique ou dans leur orientation, nombre d’espèces nocturnes comme les chouettes, les oiseaux migrateurs, les chauves-souris, les papillons de nuit ou les lucioles sont actuellement menacées par la lumière artificielle qui transforme la nuit noire en zone semi-éclairée ; sans compter les problèmes de santé posés à l’espèce humaine par des perturbations non négligeables des rythmes biologiques physiologiques lors la disparition de vraies alternances nuits -jours.


A Brissac

Brissac fut l’une des 12 communes du Languedoc-Roussillon où une manifestation a été mise en place par 3 co-organisateurs : l’association Goupil Connexion, l’astro-club Orion de Beauvoisin et la commune de Brissac.

Le déroulement de l’événement

Dans l’après- midi :

une quinzaine de jeunes du club Connaître et Protéger la Nature des Blaireaux de la Garrigue (de l’association goupil connexion) ont découvert les animaux de la nuit et agi pour les protéger. Cela a donné 4 nichoirs à chauves-souris, 2 gîtes à hérisson, des masques de chouettes et pour les blaireaux, nous sommes allés explorer leurs traces pour comprendre leur mode de vie.

JPEG - 153.2 ko
fabrication de nichoir à chauves souris
JPEG - 178.5 ko
nichoir de chauves souris et masques au fond
Dans la soirée, à 20 heures 30 :

une quarantaine de personnes se sont retrouvées au parc de Brissac.
Au programme : balade nocturne jusqu’au château de Brissac le haut avec extinction progressive des éclairages publics, ponctuée de contes sur la nuit,

JPEG - 98.1 ko
conte dans la nuit au château

écoute des bruits de la nuit, notamment les chauve-souris en chasse - grâce à une bat box- autour des lampadaires et tentatives d’observations astronomiques, dans un ciel nuageux.

JPEG - 147.3 ko
à la recherche de Jupiter

Puis redescente au village, non sans avoir observé une vraie nuit noire -les lumières publiques ayant été toutes éteintes pour la durée de cette nuit-là- et partager une soupe à l’oignon géante avant de prendre connaissance de la pollution lumineuse et des actions à engager pour y remédier avec un diaporama de David Amill.

Nos amis de l’Astro Club Orion, David et Géraldine Amill, ont réalisé un petit reportage vidéo en souvenir de cette super soirée.

Attention, il faudra plusieurs minutes pour la télécharger car le fichier fait un peu plus de 150Mo. La vidéo est très sombre mais c’est normal vu que ça se passe la nuit, et que ça a été filmé avec un appareil photo :-)
Les lecteurs comme VLC ou Windows Media Player semble très inadaptés pour lire cette vidéo de manière fluide. David conseille fortement l’excellent petit lecteur Windows Media Player Classic, téléchargeable gratuitement à cette adresse.


Et encore des sites internet très intéressants pour continuer à chercher comme :
* l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes
* la FRAPNA, qui a réalisé un guide pratique de sensibilisation à la pollution lumineuse
*le Clan du néon, collectif luttant contre la pollution lumineuse des enseignes commerciales
*le Comité de Liaison Energies Renouvelables, association protection de l’environnement œuvrant pour le développement des énergies renouvelables et la maîtrise de l’énergie
Les Veilleurs de Nuit avec des films sur Daily motion

Et des documents à télécharger (sur le site du Jour de la nuit)
comme le guide « Eclairer juste » réalisé par l’ADEME, la carte de la pollution lumineuse en France, le dossier « Pollution lumineuse » de l’ANPCEN : comprendre les origines, les causes et les conséquences de l’éclairage artificiel, des outils pédagogiques mises à disposition par l’association belge ASCEN : l’affiche « 3 façons d’éclairer : la pire, la mauvaise et la bonne », l’affiche « Recommandations pour une bonne utilisation de l’éclairage public », l’affiche « Les excès d’éclairage et leurs impacts sur l’environnement », la campagne d’Agir pour l’environnement « Illuminations de Noël : le grand gaspillage ! »,

Un super logiciel à télécharger gratuitement pour visionner le ciel avec ou sans pollution... époustouflant !
Merci David pour ta super passion contagieuse des étoiles.

et enfin des vidéos pédagogiques :

comme le court-métrage d’animation « La tête dans les étoiles », réalisé par Sylvain Vincendeau, 12 minutes, Production Folimage 2005,
le film de 52 minutes de Robert Luquès « Les ailes de la nuit », portant sur les chouettes et les hiboux, Grand Prix au festival "7ème art et sciences" - Noirmoutier 2009,
le film de 44 minutes de Fabrice et Valérie Quatrevieux (2009) : « Le jour où la nuit s’arrêta », témoignage sur l’impact de la pollution lumineuse à travers le monde, version courte de 35 minutes à regarder en ligne.

Enfin... pour continuer d’avancer notre XXIème siècle vers le "siècle des lumières" tant attendu par l’humanité, voici encore des liens vers le sujet de la pollution lumineuse et articles...

Idée « lumineuse » que ce 1er Jour de la Nuit pour redécouvrir ensemble la beauté d’une nuit préservée tout en agissant simultanément en faveur de la biodiversité nocturne, du climat et de la maîtrise de l’énergie. Cet évènement se veut être une date fondatrice, à partir de laquelle collectivités locales et associations vont agir en faveur de la préservation de notre environnement nocturne, aujourd’hui, demain et tout au long de l’année.

Bientôt une réserve de ciel dans la Pays Aigoual Cévennes Vidourle ? Le projet allume bien des étoiles dans les yeux de quelques uns...