Les cévennes à l'automne

Les cévennes à l’automne

Le matin chez Cherif, à 450 m d’altitude :

JPEG - 231.6 ko
paysage cévenol à Lasalle

Des moutons aux cochons, en passant par la serre de tomates (où l’on s’est servi l’apéro sur les pieds de tomates), le fumier composté pour les jardins et les châtaigniers nouvellement greffés… Les CPN des Blaireaux de la Garrigue en ont
vu des choses nouvelles ! Même qu’ils sont prêts à revenir au printemps pour repiquer les salades - d’autant plus qu’ils ne savent pas encore ce que ça veut dire…-
Bon mais défricher, ça y est, le nouveau mot est entré dans le vocabulaire des petits CPN !
Avec maraîchage, castanéiculture, greffe, porte-greffe, M 15, Bouchée de Bétuzac, Févier d’Amérique, Phytolacca decandra ou raisin d’Amérique, Robinier faux acacia, érable, …

L’après-midi chez les Fayet, où nous avons vu (et…respiré) une clède à châtaignes en activité, suivi les chèvres sous les châtaigners, ramassé des marron Dauphine pour samedi prochain au mazet… Sans parler des courses poursuites des chèvres, des roulés-boulés dans le pré, etc…

JPEG - 211.8 ko
chèvres dans la châtaigneraie

Le châtaigner, arbre d’origine d’Asie Mineure arrivé en Europe vers le 5ème siècle avant J-C est devenu en Cévennes un arbre cultivé pendant plusieurs siècles dans les traversiers. La castanéiculture sauva ces pays de montagne méditerranéenne de la disette, lors des famines et donna à l’économie locale, à côté des mûriers et de l’élevage des vers à soie, une richesse durant des siècles.
Les nouveaux mots du vocabulaire sont : clède, châtaignon, traversier, pousse, areste biau (Xanthium spinosum ou Lampourde), …