Les divers relâchés du printemps 2012

Les divers relâchés du printemps 2012

En plusieurs temps, selon les espèces et les lieux, selon le temps aussi, le temps attendu du retour des beaux jours... l’Hôpital dédié aux soins à la Faune Sauvage en Nord Hérault va faire repartir pour leur "seconde vie" un certain nombre d’animaux en soins - certains depuis la fin de l’été...-

C’est l’occasion aussi, à ce moment de volières "portes" grandes ouvertes, d’accueillir le public, petit et grand, pour faire connaissance de très près ce jour-là avec des animaux sauvages vivants, prêts à repartir libres et en pleine forme. Un peu loin des hommes... Mais jamais très loin, de l’importance de donner envie à bien d’autres que nous de prendre soin au quotidien de la nature.

L’occasion donc est revenue ce printemps 2012 de sensibiliser plus encore les humains à la beauté et la fragilité des animaux qu’on connaît si mal et que nous côtoyons sans les voir souvent ni le savoir.


La 1ère étape fût avec le CPN des Blaireaux de la Garrigue, notre petit club nature de jeunes curieux de nature, club que nous animons sur Brissac et alentours.

Le 31 mars, nous relâchions avec eux, en Cévennes, un peu loin des routes à voitures rapides, nombreuses et des pesticides - sur 3 sites différents - :

* 11 hérissons (qui ont passé l’hiver au Centre de Réhabilitation car arrivés soit blessés soit trop maigres et petits en octobre- novembre et qui ont hiberné chez nous)

JPEG - 48.9 ko
JPEG - 67.3 ko
JPEG - 65 ko
JPEG - 43.2 ko

* 4 jeunes écureuils prêts à partir au taquet dans une forêt privée... nourris encore pour quelque temps par Elodie et Gaëlle.

JPEG - 49.7 ko

* et une merlette (femelle du merle) arrivée fracturée en bord de route... et en pleine forme !

JPEG - 58.4 ko

Merci à toutes et tous, à Dessa, Marie-Claude et Céline, à tous les parents des CPN de Roquedur qui prennent "sous leurs ailes" désormais ces nouveaux habitants...


La seconde étape sera le dimanche 15 avril 2012, à St Bauzille de Putois. Le RV est à 11 H sur le parking (au fond) des grottes des Demoiselles.

Pour nous accompagner lors de la liberté retrouvée de 5 buses variables et 1 faucon crécerelle, pour certains en soins depuis l’automne 2011.

3 buses avaient été trouvées blessés et ou fracturées en bord de route ou d’autoroute. 2 d’entre elles avaient été tirées en toute illégalité (et à ce jour impunité car... pas vu - pas pris). Le faucon crécerelle lui a dû se taper et se fracturer l’aile par collision sur fil électrique ou autre choc).

Que du temps passé, que d’attentions collectives... que de craintes... pour combien d’autres rapaces qui ne s’en sont pas si bien sortis cet hiver, ont été euthanasiés ou morts des suites de leurs blessures.

Après des chirurgies osseuses pour certaines (comme celle plombée de novembre 2011 ou l’autre de l’A75 de Lodève de décembre 2011), elles ont été nourries, suivies, puis progressivement débrochées et enfin mises en grandes volières -> 15 avril... période que nous espérerons faste pour elle afin de retrouver leur vraie vie d’oiseaux libres : du soleil, des campagnols et des souris (non empoisonnées), un territoire pacifié et des humains qui en prendront soin plus encore.

Loin des yeux, loin du cœur, certes !

Mais, près des yeux... ce jour-là, lors de leur 2ème départ dans une vie compliquée, et pour longtemps -toujours ?-, ces rapaces resteront tout près de nos et vos pensées. Nos jours en seront changés. Nous l’espérons.

Si problème un téléphone pour nous joindre : 06 08 69 22 26.


Un relâché a eu lieu en Camargue gardoise pour remettre en liberté une cigogne blanche qui avait été arrêtée en migration avec ses 60 congénères mi août 2011 vers Uzès. Un photographe un peu trop zélé avait fait décoller -sans le vouloir évidemment- les 60 cigognes et 3 d’entre elles sont restées au tapis, car décollant brusquement sous une ligne électrique à HT... 2 sont mortes sur le coup, l’une avait été sauvée avec une incapacité - gêne sur l’aile G. ces 3 là étaient des juvéniles baguées en 2011 en Allemagne, visitant notre territoire en direction de l’Afrique pour leurs quartiers d’hiver.

JPEG - 40.4 ko
Hulotte au départ
JPEG - 50.5 ko

Notre "mascotte" a donc passé l’hiver avec nous et nous lui avons trouvé un lieu avec d’autres cigognes, roubines et grenouilles partout ce printemps pour retrouver une vie libre. Marie-Thé et Jacqueline l’ont accompagnée ce 27 mars dernier dans son nouveau marais.

JPEG - 49.1 ko

À suivre !


et puis, la vie continue ! Nous avons des plus en plus de jeunes animaux ou d’autres entrées d’animaux en détresse ces jours :

JPEG - 140.8 ko

d’une chouette hulotte adulte tapée à la tête ou d’un petit duc adulte choqué par une voiture devant le lycée Joffre à Montpellier, des jeunes bébés hulottes

JPEG - 198.4 ko
JPEG - 183.5 ko
JPEG - 166.2 ko

tombés du nid trop tôt suite aux pluies violentes,

JPEG - 132 ko
JPEG - 53.9 ko

aux bébés écureuils trouvés au sol, etc... la saison 2012 est avancée... Des étourneaux trouvés morts empoisonnés sur Montpellier...

Ce sera d’autres combats au quotidien pour tout faire pour les sortir de leurs galères et leur permettre de retrouver leurs familles et leurs mondes d’animaux sauvages libres dès qu’ils seront capables d’autonomie.
Ce sera d’autres RV pour plus tard.
Pour l’instant nous sommes nombreux sur le pont. Des jeunes et des moins jeunes.
Nous ne serons jamais assez à prendre soin de la planète et de TOUS SES HABITANTS.