Les projets d'actions en faveur des hérissons et des chauves-souris

Les projets d’actions en faveur des hérissons et des chauves-souris

Les hérissons se nourrissent majoritairement d’insectes, de vers de terre, d’escargots et de limaces. Ils chassent activement la nuit entre mars et septembre, en dehors de leur période d’hibernation.
Alors que l’espérance de vie naturelle d’un hérisson est de 10 ans, seulement 0.4% des individus atteignent aujourd’hui l’âge de 10 ans du fait des menaces d’origine humaine. Les principales causes de décès sont la disparition des sources d’alimentation ou l’intoxication des hérissons dues aux pesticides, la circulation automobile et la disparition de leur milieu de vie.

La France abrite 34 espèces de chauves-souris, toutes sont insectivores et protégées. 11 espèces sont mentionnées sur la liste rouge nationale (2009) comme étant « en danger critique d’extinction », « quasi-menacées » ou « vulnérables ».
Les causes de disparition des chauves-souris en France sont : la disparition des gîtes, la transformation de leur milieu entraînant la raréfaction des terrains de chasse, les dérangements durant l’hibernation ou la reproduction et l’utilisation de produits chimiques réduisant le nombre de proies ou empoisonnant directement les animaux.

Goupil Connexion agit actuellement pour la conservation des hérissons et des chiroptères en installant des gîtes.
L’association a également le projet de mettre en place d’autres solutions à long terme pour la protection de ces animaux. Elle souhaite collaborer avec les agriculteurs afin de limiter l’utilisation de pesticides et préserver des terrains de chasse propices à la survie de ces espèces.