Opération anti-gaspi "Nourrir les oiseaux l'hiver 2016"

Opération anti-gaspi "Nourrir les oiseaux l’hiver 2016"

Automne Hiver 2016- 2017

JPEG - 193.1 ko

840 sacs de "Graines pour les oiseaux du ciel" de 10 kg ont été mis à la disposition de Goupil connexion par Phénix, jeune association nationale qui redistribue les invendus alimentaires et non alimentaires des grandes surfaces destinés à être détruits !

Contribuant à réduire le gaspillage, elle valorise des circuits d’économie circulaire via des associations - comme nous.

Cet automne, à Goupil, on ne pouvait pas rester les bras ballants !

PNG - 271.5 ko
graines des oiseaux du ciel par 10 kg

Mélange de graines de blé, millet, tournesol, nous avons payé du transport, les stockons et avons à les répartir au mieux, au fil des demandes.

Elles vont intéresser les oiseaux du ciel (surtout les tourterelles, pigeons, moineaux, un peu moins les mésanges qui préfèrent du tournesol) mais pourront aussi profiter aux petits poulaillers familiaux.

Ces graines sont disponibles à un prix libre, que vous déterminez.

Pour la bonne cause évidemment. Ainsi, vous participerez à la prise en charge et aux soins des animaux de la faune sauvage en difficulté, afin qu’ils retrouvent au plus vite, santé et liberté.
À titre indicatif, coûts de la prise en charge des animaux à l’HFS :
- élevage d’un jeune martinet 30 €
- élevage d’un jeune hérisson 80 €
- soins chouette - hibou 190 €
- soins rapace diurne 120 €
- chirurgie, radios sur grand rapace 500 € puis sa réhabilitation dans le temps : au moins 500 €.
- …

Pour compléter ces sacs de graines, nous tenons aussi à votre disposition des boules de graisse et des idées de mangeoires faites avec des éléments de récupération.

Comme la « mangeoire bois » type restaurant CPN

JPEG - 411.7 ko
mangeoire bois, type restaurant à oiseaux des CPN

et
la « mangeoire bouteille »

JPEG - 394.4 ko
mangeoire verre

Pour en savoir plus sur Pourquoi et comment nourrir les oiseaux l’hiver ?

cliquez sur l’image ci dessous :

JPEG - 274.4 ko
Comment - Pourquoi nourrir les oiseaux en hiver - Goupil Connexion

Pour les oiseaux présents chez nous, l’hiver est la saison la plus meurtrière. Pourtant ils craignent moins le froid que le manque de nourriture, nécessaire pour affronter les basses températures.

Or c’est précisément à cette époque que les aliments font le plus défaut. En effet, larves d’insectes, baies… deviennent rares et les jours plus courts laissent moins de temps pour trouver sa ration quotidienne.

En hiver la mésange peut perdre 10 % de son poids en une seule nuit.
A ces difficultés s’ajoutent les destructions par l’homme de leurs miileux de vie. Nous pouvons aider les oiseaux en leur fournissant une nourriture appoint.
Mais attention une aide maladroite peut leur causer du tort et en dehors de l’hiver, il faut les laisser retrouver leur nourriture et se débrouiller seuls.

Le mieux est d’installer des mangeoires en hauteur, toujours hors de portée des prédateurs
Fixer les à l’abri pour éviter que les oiseaux soient trop mouillés. Plusieurs pour ≠ oiseaux.
Ne mettez jamais la nourriture en trop grande quantité, les graines s’humidifieraient et deviendraient impropres à la consommation : faire des trous pour draines.
Il est important d’alimenter tous les jours les
mangeoires et de les nettoyer souvent pour éviter les risques de maladie.
Penser aussi à disposer les mangeoires dans des lieux faciles d’accès, avec une haie ou des arbres à proxomité qui permettra aux oiseaux de se poser avant ou après s’être nourris.

N’arrêtez pas un nourrissage en plein hiver, au risque de mettre les oiseaux en difficulté.

Ces graines sont plus faciles à distribuer sur des plateaux couverts, de différentes tailles et formes : c’est à vous d’agir !