Péquéloune - L'histoire heureuse d'une jeune mouflonne condamnée

Péquéloune - L’histoire heureuse d’une jeune mouflonne condamnée

Une toute jeune faon de mouflon attaquée par un chien, a été rapatriée de l’Aveyron (12) mi mai 2022 à l’Hôpital Faune sauvage de Goupil Connexion.

Blessée à la tête, elle a été soignée et élevée avec attention par notre équipe, avec l’aide d’un éleveur de chèvres à la retraite qui lui a appris à téter et surmonter ses problèmes. Très douce, il l’avait surnommée Péquéloune*.

JPEG - 437.7 ko
JPEG - 439.2 ko

Elle est aujourd’hui en pleine forme, mais a gardé des séquelles de ses blessures (un port de tête penché) malgré tous nos soins.

PNG - 1.3 Mo
JPEG - 402.4 ko

Elle a aussi permis à deux autres jeunes faons de chevreuil, très sauvages, récupérés ce même printemps après choc voiture dont une jeune femelle aux deux pattes arrières cassées, de se nourrir à l’éleveuse automatique avec elle sans jamais s’imprégner des humains.
Nous vous relaterons leur retour magique aussi à la liberté en novembre. Quelques jours avant... son grand départ.
Une fois partis, il a fallu lui trouver une maison d’accueil.

>> Que faire alors ?
La relâcher dans la nature en l’état pour tenter de retrouver sa tribu la conduirait à une mort certaine.

La garder à vie à l’hôpital est hors de nos moyens (réglementaires comme éthiques).

L’euthanasier est un véritable crève-cœur (comme chaque fois que nous y sommes obligés).

Après de multiples recherches aidées par l’Office français de la biodiversité… Bonne nouvelle !
Ensemble, nous avons réussi à lui trouver une maison d’accueil autorisée (en semi-liberté) : désormais pucée (immatriculée),
JPEG - 388.1 ko

elle a rejoint mi novembre 2022, un groupe de mouflons et de daims dans un petit parc fermé au public,

JPEG - 373 ko

sur les terres d’un vétérinaire-agriculteur près de Béziers qui a accepté de l’accueillir et gardera un œil sur elle.

Grand merci à lui et sa famille !

JPEG - 363.9 ko
JPEG - 427.2 ko

Un paradis sur terre existe pour les minus-valides, elle a retrouvé les siens avec beaucoup de paix et d’attention autour d’elle. Magnifique la vie !

Une période de transition est nécessaire pour qu’elle découvre et s’acclimate à son nouvel environnement. On croise les doigts et on vous donnera des nouvelles.

Belle et longue vie à toi Péquéloune, à l’abri avec les tiens !

Et "comme un bonheur n’arrive jamais seul" : suite à cette expérience, le vétérinaire a souhaité travailler avec Goupil Connexion à la préservation de la faune sauvage.
Merci Benjamin, Sophie et Louis et toute la famille autour. C’est un vrai conte de Noël.

À bientôt les amis !

Merci Péquéloune (et les chevreuils - une autre belle histoire) de nous permettre de rencontrer de formidables personnes et d’agrandir le cercle des amis des animaux !

* "Péquélou·ne" ou "péquélet·te" : ce terme ancien d’origine méridionale (notamment Gard, Lozère, Ardèche) désigne un petit enfant pour lequel on éprouve une affection particulière. Synonymes : pitchoun·e et pitchounet·te.

Ici c’était le 15 décembre dernier, courant et jouant sous la pluie dans le parc où elle continue sa réparation avec des 2 copains.

MPEG4 - 7.5 Mo
Jeux et courses de Péqueloune ce 16.12.22 avec ses copains de parc

Photos : © Goupil Connexion