Relâché d'une jeune bondrée apivore à Sumène

Relâché d’une jeune bondrée apivore à Sumène

C’est le 7 octobre 2010 que nous avons relâché une Bondrée apivore pendant un bon créneau météo spécial migration...

JPEG - 133 ko

En effet, nous sommes dans la fin de la migration retour qui fait aller et venir entre afrique tropicale et europe ces rapaces à allure de buse, spécialisées en abeilles et guêpes forestières et surtout en couvains.

Si spécialisée en insectes que cette "grande buse" n’arrive en Europe que fin mai pour repartir fin septembre rejoindre ses quartiers d’été.

Apellée autrefois "tartanne", cette espèce impressionne parfois par ses vols migratoires nombreux.

JPEG - 148.3 ko

Avec des serres plus fouisseuses que prédatrices, ces rapaces sont observés parfois creusant jusqu’à plus d’1 m dans le sol pour déterrer des couvains d’hyménoptères sauvages. Ce qui explique ces griffes très allongées.

Ce jeune rapace avait été trouvé sur une route vers Alès (30) en mauvais état début septembre. très amaigri et faible, il a été nourri, puis remusclé en volière avant de rejoindre la liberté et... sa tribu.

Gérard Torreilles nous a accompagné dans ce moment, et bien sûr François pour ses photos et Marie-Thé.

Ce fut au Col du Lac à Sumène, lieu propice aux observations des migrations d’oiseaux dans les contreforts cévenols nord montpelliérains, entre garrigues et Aigoual, qui est orienté Nord Est -> Sud Ouest lors des migrations post-nuptiales d’automne.

JPEG - 362.2 ko
JPEG - 308.2 ko

Nous avons observé le jeune rapace dans le vent et en thermique au dessus de nous durant 10 bonnes minutes avant qu’il ne prenne le chemin du Sud très haut dans le ciel, accompagné par d’autres.

Et... observé une demi-heure plus tard un balbuzard fluviatile en migration aussi.

"Ils seront à Gruissan (dans l’Aude) dans 2 Heures..." nous a dit Gérard, ornithologue passionné des Cévennes et des Garrigues.

Pour voir le reportage complet du lâché de notre ami François Ledru, allez sur son site. Vous aurez en prime de magnifiques photos de chevreuils dans l’Aigoual en automne.


En savoir plus sur les bondrées, ces drôles de buses à tête de pigeons mangeurs de couvain..., un clic !


Une autre bondrée qui avait eu moins de chance, car trouvée fin juin en bords de route avec une fracture ouverte de l’aile, en aussi en préparation de remise au vol... Nous verrons si elle sera prête avant l’arrivée de l’automne et la fin des migrations... Une petite quinzaine de jours encore.

Dans ce cas, elle devrait attendre le printemps prochain ! Pas cool cool...