Relâchés du 13 mars 2010 au mazet avec le CPN

Relâchés du 13 mars 2010 au mazet avec le CPN

Trente deux personnes, dont douze enfants du CPN des Blaireaux de la Garrigue de Brissac ont relâché quatre rapaces prêts à repartir en ce printemps 2010.

JPEG - 110 ko
départ de la buse plombée et borgne d’ansuze (photo de Nattan Bonnard)

Trois buses variables qui avaient été tirées illégalement et une femelle épervier fracturée suite à une collision sur une baie vitrée.

JPEG - 41.8 ko
JPEG - 80.5 ko
JPEG - 120.7 ko
JPEG - 88.7 ko

Une fois les oiseaux partis, les CPN ont pour une partie, faits les petits reporters (journal en bas de page et dessins joints), pendant que l’autre partie fabriquait des nichoirs à passereaux (mésanges et sitelles) et les posaient afin de continuer d’embellir et enrichir la diversité animale pour donner leur place aux rapaces relâchés. Tout un programme.

Le soir, une des buses femelles relâchée (la plus grande) est restée sur le territoire du mazet. Et le lendemain dimanche, elle n’était plus là.

Les deux autres buses se sont envolées très haut, très vite.

Nous sommes au début de la migration prénuptiale (de printemps) qui peut les amener loin et haut dans l’Europe du Nord dans des lieux propices pour leur reproduction : ce sont eux qui choisissent.

JPEG - 150.2 ko
JPEG - 156.7 ko
JPEG - 137.3 ko
JPEG - 189.1 ko
JPEG - 108.1 ko
JPEG - 125.5 ko
JPEG - 147.8 ko
JPEG - 141.9 ko

L’épervier s’en est allé très vite. Discret et forestier, il peut tout à fait rester comme lui aussi migrer là où bon lui semble.

JPEG - 68.1 ko
JPEG - 40.9 ko
JPEG - 29.8 ko
JPEG - 97.1 ko
JPEG - 47.4 ko
JPEG - 56.7 ko
JPEG - 43 ko
JPEG - 242.6 ko

C’était vraiment le tout premier jour des beaux jours ! Et dès qu’il fera plus chaud, nous procèderons à des remises en liberté du restant des pensionnaires du centre de soins : chevêche d’athéna, milan noir, faucons crécerelles, buses, épervier et nos deux genettes qui n’attendent que les beaux jours désormais.


les CPN reporters du mazet : "demandez les nouvelles, demandez les nouvelles"

Relâcher spectaculaire de buses et d’épervier au mazet de Brissac, le 13 mars 2010 :

Aujourd’hui, samedi 13 mars 2010 le CPN* des « Blaireaux de la Garrigue » a relâché 3 buses variables et un épervier. Ces quatre oiseaux ont été libérés dans la garrigue, au mazet de Brissac (prêté par Lisette) en ce tout début de printemps. C’est une zone protégée et embellie par les CPN. Les buses et les éperviers appartiennent à la famille des rapaces. Ils sont carnivores (ils mangent des oiseaux, mulots, campagnols…). Pour cela, ils sont dotés d’un bec crochu et de serres puissantes. Ce sont des rapaces diurnes, qui vivent et chassent le jour.

Qu’était-il arrivé à ces oiseaux ? L’épervier (femelle) s’est cogné contre une vitre en voulant chasser un oiseau à Saint Gély du Fesc et s’est fracturé une aile. Les chasseurs pendant la saison de chasse ont cru voir des « lapins-volants » et ont tiré sur les trois buses relâchées ce jour-là. Ces quatre oiseaux ont été recueillis et soignés par la vétérinaire (Marie-Pierre Puech) et le centre de soins cévennes-garrigues de Ganges – Brissac (géré par l’association Goupil Connexion). Après des soins, et une période de réhabilitation au vol dans une grande volière, et depuis que le soleil est de retour, ces oiseaux n’ont qu’une envie : pouvoir être libres, à nouveau. Maintenant qu’ils sont libres, nous espérons qu’ils pourront revivre en PAIX et que l’on ne les reprendra plus pour des « lapins-volants ».

Pour le CPN des blaireaux de la garrigue, Emma Nicolas et Jade Faucher

* CPN : pour club Connaître et Protéger la Nature
, les enfants de la Hulotte©, le journal le plus lu dans les terriers. Plus de 300 clubs en France qui bénévolement font connaître (et agir pour) la nature de proximité à des milliers d’enfants. En savoir plus sur les CPN.