Retrouvez-nous aux relâchés de l'été 2015 !

Retrouvez-nous aux relâchés de l’été 2015 !

Les relâchés de l’été sont presque finis. Le dernier était le 20 septembre à Restinclières (34 Prades le lez) à la Fête de la Bio.

Ceux de l’automne se préparent. Suivez-nous, inscrivez vous à la lettre d’information qui émet deux fois par mois (c’est à droite sur le bas de page de la feuille d’accueil du site).

Soutenez nos actions, merci à vous tous, animaux inclus bien sûr de nous aider à agrandir le ciel...

Jolie citation de notre ami Constant Bagnolini de la Maison des Vautours de la Jonte. Hautement recommandable !


Goupil Connexion et son Hôpital Faune Sauvage (HFS) ont été présents tout cet été 2015 pour sensibiliser le grand public à la cause animale et au soin du territoire.

L’équipe des nombreux bénévoles a pu présenter les différentes actions de l’association, les espèces soignées et les menaces qui pèsent sur elles, les bonnes pratiques pour les aider... Ces mises à niveau en plein air étaient suivis d’un relâché d’oiseaux et de mammifères, accueillis et soignés à l’HFS, moments magiques pour tous !

Du 21 juillet au 20 septembre 2015, plus de 1 300 personnes ont été sensibilisées durant ces 18 relâchés organisés par l’association dans l’Hérault, le Gard et aussi en Lozère -de 18 à 200 personnes par évènement-.

Petits et grands ont pu admirer de près ces animaux. Ce sont 118 rapaces (buses variables, circaète Jean le Blanc, faucon crécerellette, faucons crécerelles, chouettes hulottes, hiboux petits-ducs), mais aussi 16 jeunes hérissons d’Europe qui ont retrouvés la liberté sous les yeux ébahis. Nous avons également relâché après soins : trois cigognes blanches, des loriots et un rollier d’Europe, trois geais des chênes, des passereaux (verdier d’Europe, hirondelles rustiques) et une vingtaine de colombidés (pigeons ramiers et bisets, tourterelles turques).

Une grande diversité d’animaux pour éveiller les consciences et pousser à agir pour la protection de la nature : chacun à son échelle peut contribuer !

Retrouvez les photos et vidéosde ces évènements et suivez les prochains sur notre site Internet (pour ne rien louper - inscrivez vous sur l’infolettre, en bas à droite en bas de la page d’accueil du site) et aussi sur Facebook. A bientôt !

Les nocturnes arrivent !!

Résumé en images des différents événements de l’été :


Voir le slideshow

Entre le 1er janvier et le début septembre 2015, plus de 1500 animaux ont été accueillis à l’Hôpital Faune Sauvage de Ganges (HFS), sans compter les nombreux juvéniles replacés en sécurité dans leur nid ou les martinets élevés par leurs découvreurs suivant les conseils de nos soigneurs. L’HFS comptabilise, en ce début d’été, plus de 700 animaux en détresse juste sur les deux mois de juin et juillet, dont de nombreux martinets noirs (plus de 280 accueillis), hirondelles, chouettes, hiboux (dont près de 60 petit-ducs), faucons, étourneaux, mésanges, hérissons, renards, écureuils et plus encore.

Nos équipes de taxifaunes, vétérinaires, soigneurs animaliers permanents ou volontaires en service civiques, stagiaires et nombreux bénévoles sur le pont prodiguent chaque jour soins médicaux et nourrissage aux animaux blessés ou aux orphelins, leur permettant à terme de retrouver santé, autonomie et liberté... et une deuxième chance dans la vie.

C’est maintenant le moment de les relâcher vers la vie sauvage. Venez nous retrouver pour ces moments uniques de rencontre avec ces animaux sauvages avant leur grand départ, aux côtés de l’équipe de Goupil qui y travaille. Moments de découverte, de partage et d’émerveillement.

Le programme été 2015 :

- Mardi 21 juillet - LATTES (34970), Maison de la Nature : retour à la liberté de deux jeunes cigognes blanches abîmées par un renard un mois auparavant. Une troisième n’avait pas survécu de ses blessures.

- Jeudi 23 juillet - BRISSAC (34190), relâché des chouettes hulottes et poursuivi la nuit par l’observation des papillons nocturnes en compagnie de Bruno Lambert (avec un piège - inoffensif - lumineux).

- Samedi 25 juillet, à MONTDARDIER (30120) relâché d’un faucon crécerelle et d’une buse variable. La sortie naturaliste - papillons - plantes qui a suivi avec Bruno et Elisabeth Lambert nous a permis d’observer plus d’une trentaine d’espèces sur ce secteur extrêmement riche, où Bruno a découvert une toute nouvelle espèce de Zygène, petit papillon magnifique... Il n’y pas que les oiseaux qui nous émerveillent !

- Mardi 28 juillet - LAROQUE (34190) au camping du Tivoli : relâché de chouettes hulottes.

- Mercredi 29 juillet - MONOBLET (30170), c’était au camping de Graniers le tour d’autres chouettes hulottes et hérissons.

- Jeudi 30 juillet à 20h30 - MONTOULIEU (34190) idem, avec relâché de chouettes hulottes et hérissons.

- Vendredi 31 juillet à 20h30 - BRISSAC (34190) au camping d’Anglas, un peu sous les gouttes, relâché de 4 chouettes hulottes, de 3 pigeons ramiers et de 2 hérissons.

- Dimanche 2 août à SAINT MARTIAL (30440), à l’occasion de la journée de la fête au village "le Chevalet dans la ville", avec un stand de présentation de l’association, vous avez été très nombreux à accompagner le retour à la liberté du circaète Jean le Blanc qui avait été tiré fin juin vers Bagnols sur Cèze et de 4 chouettes hulottes. La fête au village s’est poursuivie toute la soirée avec repas et balleti... Plus de 200 personnes au RV ! Merci pour tous ces invisibles que vous avez accompagné dans la lumière le temps qu’ils retrouvent leurs chemins des airs.

Pour la belle histoire, le Circaète Jean le Blanc avait été retrouvé au sol, suite d’un tir illégal fin juin 2015 dans le Gard (plombs visibles sur la radio avec fracture d’une aile et plomb dans un œil).

JPEG - 65.3 ko
circaète jean le blanc tir illégal 25 juin 2015
JPEG - 40.4 ko
circaète jean le blanc, tiré avec pansement lors de son arrivée

Le voici le jour de son arrivée après les premiers soins. Il vole désormais parfaitement.
Et lors de son départ :

JPEG - 396.1 ko
Relâché d’un Circaète Jean le Blanc le 02/08/15 à Saint Martial
JPEG - 297.2 ko
Relâché d’un Circaète Jean le Blanc le 02/08/15 à Saint Martial

Nous lui souhaitons bon vent au dessus des Cévennes, qu’il trouve sous ses ailes, entre France et Afrique, un monde d’humains moins violents, enfin apaisés.
Qu’attendons-nous pour changer ici ? Nous y travaillons et y veillons au quotidien.

Il a eu plus de chance que celui recueilli l’an dernier, jeune femelle tirée à son arrivée de migration dans les Gardons, au dessus de Nimes. Elle avait perdu l’usage d’un œil et a pu trouvé une retraite à l’Espace Rambouillet. Son retour à la liberté lui étant impossible, elle sert désormais de témoin aux visiteurs de ce centre dédié aux rapaces en région parisienne. Pour l’instant dans le sud de la France et encore à ce jour, aucune structure n’était en capacité à l’accueillir... Mais un jour peut-être au zoo de Montpellier ou ?

- Mercredi 5 août, à Monoblet - Graniers nous étions chez Jacques Lin pour relâcher hérissons, faucons crécerelles et chouettes hulottes.

- Samedi 8 août, 3 jeunes huppes fasciées orphelines élevées par Katia et Nadia,
un jeune merle et un milan noir reprenaient le cours de leur vie au dessus de St Bauzille de Putois avec Valérie, Antoine et quelques amis.

JPEG - 224.4 ko
Les trois jeunes huppes fasciées au départ.

Fin juillet, la migration post-nuptiale a déjà commencé, signant le retour vers leurs terres d’hivernage où tous ces animaux nomades du ciel se régalent quand ils ne sont pas chez nous dès les beaux jours revenus. Cigognes, Milans noirs, Martinets sont déjà loin en Espagne, puis l’Afrique en ce 12 août 2015.

Des martinets noirs équipés de GPS par des anglais ont été contrôlés pour rejoindre l’Afrique du Sud en cinq jours, volant nuit et jour... 45 grammes d’énergie impressionnante !

- Dimanche 9 août à Aumessas (30770), accueillis par Céline Gayraud et Mme Laurent, maire du village, nous étions, petits et grands, très nombreux au relâché de 2 Pigeons ramiers, 2 Chouettes hulottes, 2 Hérissons et 2 Faucons Crécerelles.

- Mercredi 12 août c’est chez une agricultrice, Christelle Nottet à la Chèvrerie de Chloé, à Montlous sur Saint Martin de Londres que de jeunes Chouettes Hulottes et deux Faucons Crécerelles sont repartis tout près de l’élevage caprin de Christelle qui prend soin de ses animaux autant que du milieu dans lequel elle produit ses pélardons.
Un nichoir à faucon crécerelle a été offert, à poser en hauteur de la chèvrerie, côté Est... Car là où il y a des chèvres, il y a du grain, qui dit grain dit souris et rat... qui dit rat dit prédateur de souris et rats... chats, faucons et chouettes sont les bienvenus !

JPEG - 164.5 ko
Relâché de chouette hulotte dans le ciel vespéral de Montlous, la nuit des étoiles filantes le 12/08/15 à Montlous. Que la vie est belle, la nuit !

- Samedi 15 Août, c’était au Château de Portes, le Vaisseau des Cévennes à l’occasion de la journée "Portes ouvertes" pour la remise en liberté, après soins de Faucons crécerelles, Chouettes hulottes et les premiers Hiboux petits-ducs prêts pour leur 1ère Trans Saharienne. Les lieux étaient époustouflants, à la hauteur de tous ces animaux et le public tout aussi magnifiques... plus de 150 personnes.

- Jeudi 27 août, à la Chapelle Saint Julien de Montredon à Salinelles 30, relâché de hiboux petits-ducs et de faucons crécerelles.

- Vendredi 28 août à Caveirac 30, accueillis par l’association Abeille et Biodiversité faucons et hérissons repartaient dans un jardin partagé bio.

- Pour les Journées Internationales des Vautours qui ont eu lieu partout dans le monde ce WE des 5 et 6 septembre, Goupil Connexion a animé deux sorties sur ce thème... avec relâchés à la clé.

  • 1. le Dimanche 30 août, sur les Grands Causses pour une sortie nature sur les Vautours, où les quatre espèces françaises ont retrouvé depuis 20 ans leur espace au Sud du Massif Central et leur rôle majeur de nettoyeurs de la nature, en plus du fait d’être de très beaux oiseaux. Le sud du Massif Central d’où ils avaient disparu le siècle d’avant, est un lieu magnifique où des paysans, des bergers vivent en harmonie dans la nature avec les oiseaux.)

* Rencontre le matin sur la draille, avec des bergers sur le Causse Noir et relâché de faucons crécerelles, geais des chênes, chouettes hulottes. Ils transhument avec leurs troupeaux de brebis rustiques (caussenardes des garrigues ou raïoles) entre la Lozère et l’Aveyron 3 mois d’été et sur Aumelas ou Viols (34), le bas pays autour de Montpellier, le reste du temps.
* Visite du Belvédère des Vautours dans la Jonte pour en savoir plus encore sur les Vautours, accueillis par toute l’équipe où Constant Bagnolini, acteur depuis le début du retour du Bouldras dans les Causses, transmet sa passion.
* Puis en fin d’après midi sur le Causse Méjean à NIVOLIERS, attendus avec les membres de l’Alèpe, grande association de protection de la nature de Lozère et son président, Rémi Destre pour un relâcher lozérien d’oiseaux après soins : rollier d’Europe, faucon crécerellette ou encore ce lien pour en savoir plus, hiboux petits ducs, chouettes hulottes, faucons crécerelles etc.

Super journée de sortie le nez au vent, juste avant la rentrée pour faire le plein de belles et bonnes choses et continuer d’apprendre le monde. La vie est belle, n’oubliez pas de le dire à vos enfants.

Ici des photos du faucon crécerellette à son arrivée, pris en charge par une clinique vétérinaire de Lunel (radio) puis transféré à l’HFS de Ganges, opéré avant et après :

JPEG - 11.1 ko
Faucon Crécerellette radio fracture aile G 26 7 15 Clin Vet Camargue
JPEG - 21.3 ko
Faucon Crécerellette fracture humérale Avant Opération
JPEG - 32.8 ko
Faucon Crécerellette fracture humérale Pendant Opération 28 7 15
JPEG - 27 ko
Faucon Crécerellette fracture humérale juste Après Opération

Les photos de son retour à la liberté... à venir. Il lui faut être en pleine possession de ses moyens physiques, un athlète de haut niveau pour faire son voyage migratoire jusqu’en Afrique sub sahélienne et revenir.

  • 2. Le samedi 5 septembre à MONTOULIEU pour une journée sur les vautours et autres recycleurs naturels bien aimés. Exposition toute la journée, sortie nature pour en savoir plus sur les vautours, les enjeux qu’ils portent entre climat et biodiversité. Et le relâché de 21 animaux sauvages après soins ce jour là, de l’hirondelle rustique arrivée en duvet aux hiboux petits ducs, en passant par le loriot et les hérissons.

Petit bouquet fantastique de ce que la biodiversité et la nature offre à ceux qui savent voir !

- Enfin, le 6 septembre, accueillis par la Maison de la Garrigues de Marguerittes, dans une olivette superbe, la Combe des Bourguignons tout près de Nimes c’est avec plus de 200 personnes que sont repartis dix hiboux petits-ducs scops et deux faucons crécerelles.


D’autres vont suivre encore !

Une fois tous les hiboux petits ducs repartis direction plein sud vers l’Afrique sub saharienne, nous avons encore du beau monde à remettre dans les airs : chouettes effraies, chevêches d’Athena et deux hiboux grands ducs ! En novembre.

* * * * * * * * * * *

Prendre soin de tous ces animaux sauvages, invisibles étrangers qui ne parlent pas notre langue, ne réclament rien, oui c’est possible et c’est capital.

Surtout dans ce moment historique où les hommes dans leurs vies excitées, emplies de bruit et de fureur, leur laissent de moins en moins de place à leurs côtés.

Un autre monde est possible ici nous, on en est sûr !
Venez et voyez, vous en ferez bien quelque chose de magnifique à votre tour.

C’est à tous d’agir pour changer le monde. N’attendez pas.
Les animaux dans leur silence nous montrent un lumineux chemin.

Bonheurs d’un été 2015 solaire et serein à souhait.