PREMIER RELÂCHÉ -PLEIN AIR- le 1.1.2022 en Cévennes : BUSES VARIABLES et ÉPERVIERS d'EUROPE

PREMIER RELÂCHÉ -PLEIN AIR- le 1.1.2022 en Cévennes : BUSES VARIABLES et ÉPERVIERS d’EUROPE

Bonjour à tous

26 Décembre 2021,

Prochains RV dans des lieux et des espaces magnifiques, préservés, aimés et respectés :

- Nous revoir à la Télévision : c’était le 23.08 sur le Magazine de la Santé de France 5 à 13 H 35, un 26 mn des divers épisodes déjà diffusés ce printemps. Une sacrée aventure humaine comme animale, ça c’est sûr !

- Avec un très grand merci à tous les bénévoles actifs de Goupil connexion, les donateurs, et le directeur de Botanic Clapiers pour les 2 jours d’OP Caddie des 2 et 3 décembre derniers. MERCI IMMENSE, les stocks de la saison 2022 arrivent. Et à très bientôt pour une prochaine OP.


* Prochain RV public pour démarrer l’année 2022 en plein air et tous en pleine forme, enfants, amis et familles : ce sera le 1.1 fin de matinée ou le 2.1 si météo pluvieuse dans les Cévennes - nous vous donnerons les précisions très bientôt.

Nous avons reçu 11 buses variables en moins de 15 jours, 1 électrocutée qui a été euthanasiée et une autre trop blessée (plus d’aile), toutes les autres ayant été trouvées près des routes et autoroutes, toutes ces voies rapides bien trop dangereuses pour ces oiseaux protégés venus du Nord de l’Europe (dont certaines de Russie, boljemoï...) passer l’hiver doux méditerranéen. Se faire une santé d’hiver pour repartir dès le mois de mars.

4 vont très bien. Nous penserons à elles très fortes avant de les voir repartir dans leur maison du ciel, sans frontières... espérant bien, le temps que les routes et les humains deviennent sages et pleins d’amour et d’émerveillement pour la vie sur la Terre, qu’elles n’aillent pas chasser trop près des voies rapides de nos départements les rats et campagnols dont elles se régalent.
Une buse, c’est plus de 3000 campagnols boulotés dans une année. Merci les amis d’être là pour nous rappeler la vraie vie.

Et 3 éperviers repartiront aussi : beaucoup chassant trop vite les oiseaux dont ils raffolent (grive, mésange, tourterelle, moineau) ne voient pas les obstacles et se tapent contre les vitres. Beaucoup meurent sur le coup, ou se fracassant sans possibilité de récupération. Trois femelles en pleine forme repartent le 1er 1.

Les animaux sauvages vous donnent RV
ce 1er jour de l’année 2022 à 11 H 30
au Serre de Navès à Arphy 30120
(au dessus de Mandagout, en dessous de Cap de Coste).
Prenez de quoi pique niquer, de partager et fêter ce moment ensemble. Et vous balader tout autour.

De là autoroutes, 2 X 2 voies, baies vitrées, fils de fer barbelés, coups de feu et morts à tout semblent un mauvais rêve d’un autre temps.

À bientôt au quart du 21ème siècle, du haut de nos 924 m au dessus du niveau de la mer, nous prendrons avec eux les résolutions qui s’imposent à tous.

Cultiver sagesse, paix, liberté et joie de vivre collective, osant construire un avenir arc en ciel pour tous, dont les plus faibles, les plus discrets, les qu’on ne connait pas encore, prenant ensemble soin de notre maison commune. Continuons de nous connaître et de nous émerveiller.

Que la montagne est belle ! On avait failli l’oublier.

Merci les animaux de la nature sauvage de nous le rappeler.

JPEG - 383.9 ko
JPEG - 663.5 ko
JPEG - 687.7 ko
JPEG - 443.5 ko
JPEG - 443.5 ko
PDF - 6 Mo
détails 1er relâché 2022 : un 1er janvier :)

NB : un cadeau de Noël pas très cool pour la nature ce dimanche de Noël 26.12. Un jeune homme nous a ramené une Pie Bavarde, provenant de Laroque, magnifique mourante qui a rendu l’âme sur la table de radiologie. Elle venait d’être tirée, plombée, pas morte sur le coup, 2 pattes cassées et des hémorragies dans les poumons foie criblés. Laissée blessée dans le champ, elle a rendu l’âme dans nos mains.
Miserere petit homme d’agir ainsi, semant la terreur et la violence partout sur ton passage, à un oiseau qui voulait vivre aussi sa vie, comme toi.

Allez, pour ceux qui veulent voir ce que deviennent et font des hommes dès qu’ils ont des fusils dans la campagne. C’était il y a un mois, comme chaque année de puis ??? sur un col du Pays basque, chez nous, dans notre doulce France, terre d’accueils... Reportage édifiant de Pierre Rigaud. Merci l’ami. Ici aussi en ITW à la Terre au Carré avec Pascal Orabi qui témoigne aussi d’oiseaux tirés, dont certains soignés et diagnostiqués chez nous.
Et ça continue, avec en prime le saturnisme, l’intoxication chronique au plomb offerte à tous. Qui nous rend encore plus fragiles et débiles. Y a t il un médecin dans l’avion français ?
Ça canarde tout l’hiver... et n’en parlons pas, la souffrance animale, connais pas.
Les canards sauvages n’ont pas d’âmes et encore moins de sensibilité. C’est bien connu. Ce qu’on a fait et fait encore est terrifiant, sur tous les plus faibles qu’on a dominé et voulu dominer par la force et tous les moyens coercitifs.

Joséphine Baker en a su quelque chose de cette violence faite aux pas blancs... Quelle énergie pour faire changer nos regards et nos relations d’un monde arc en ciel, cher à F Fanon et N Mandela. C’est ici chez nous qu’il nous faut changer.

De quelle civilisation héritons-nous et transmettons-nous ?
Quelle violence et pourquoi encore en 2021 - 2022 ?
Quel exemple de tendresse, d’accueil et de non violence, d’intelligence et d’éveil donnons-nous pour tous les autres terriens.

C’est urgent, la planète va mal.
Ecoutez Aurélien Barrau, astrophysicien nous rappeler l’urgence d’être sur le pont des plus faibles et de la planète. D’arrêter de se fermer les yeux, d’arrêter le déni. Le covid n’est qu’une très faible incidence par rapport au reste. Nous avons perdu près de 60 % de la biodiversité en 30 ans...

Âmes sensibles, ouvrez les yeux. Et faites en tous quelque chose dans vos vies.
Nous ne pouvons plus subir ni laisser subir tout cela aux autres, bien plus faibles que nous, qui n’ont que leurs yeux, leurs ailes et leurs vols pour parler, si heureux d’aller retrouver leurs quartiers d’hiver en Afrique, Espagne, et leurs copains.
Quelle misère l’homme et sa violence. Qu’il est beau quand il s’arrête, qu’il s’en sort et s’intéresse à autre que lui et son ego, son accaparement morbide, à tous ces autres, humains et non humains qu’il ne connaissait pas, pas encore.
Arrêtez tout.

Vivement le retour des troubadours et des chansons de gestes, de cour, d’amour.
Suivez nos amis poètes canadiens qui nous chantaient de si belles choses...
Quand les hommes vivront d’amour, les soldats seront troubadours !


N’oubliez pas d’adhérer, de continuer nous soutenir en faisant des dons avant la fin de l’année - pour bénéficier des 66 % de réduction d’impôts pour ceux qui en paient (il suffit demander un CERFA à Mireille, notre secrétaire : goupilsecretariatAROBASEgmail.com.)

* et d’offrir les Sweat et T-shirts COLLECTOR de Goupil Connexion : voici l’info pour les réserver et venir les chercher directement sur RV à Laroque.

PNG - 420.3 ko
PNG - 1.7 Mo
PNG - 2.3 Mo

À TRÈS BIENTÔT

* c’était le 27 octobre dernier, à Vacquières 34, au Domaine de la Bergerie du Fenouillet, à l’occasion de la "6° nocturne chouette" de Goupil, dans le très beau domaine viticole et d’élevage de brebis raïoles, nous continuerons notre travail de restauration des 2 espèces de chouettes autrefois communes qui disparaissent loin de nos yeux partout en Europe, chez nous aussi : chouette effraie des clochers et chevêche d’Athena.

Nous avons commencé par le relâcher d’une buse variable, première jeune victime collatérale d’une chasse devenue folle, tirée dès ses premiers vols en Camargue fin septembre, désormais, guérie de ses 2 fractures, en pleine forme pour faire sa vie libre de mangeurs de rat et de campagnols... d’un épervier d’Europe, et nos si fragiles rapaces nocturnes en danger de survie à nos côtés : une effraie des clochers et cinq chouettes chevêches.
C’est Sophie Jovillard la présentatrice de l’émission Ô la belle vie qui sortira au printemps 2022 qui a relâché la buse variable, trop heureuse de repartir libre et encore... toujours... en bonne santé.

C’est à nous d’agir au plus près d’eux, de continuer de montrer le chemin, le seul chemin qui nous sauvera tous, les uns et les autres, interdépendants depuis des milliards d’années.

Le monde va mal, très mal et les humains continuent de se détruire et de casser notre seule maison commune, faisant disparaître les espaces et les habitats de tout un tissu vivant dont notre santé commune ne pourra se passer.

Agir, persévérer, garder le sourire et le mental pour inverser la courbe : c’est à nous tous d’agir et de notre responsabilité individuelle et collective.

En attendant allez voir notre travail de fourmi démarré depuis 20 ans sur ces chouettes avec les paysans, les enfants et les oiseaux. Grâce à l’Hôpital des Animaux Sauvages, nous recueillons chaque année entre 8 à 15 exemplaires de ces résistants à la destruction continue de leur maison (voies rapides, lotissements, urbanisations partout, empoisonnement par raticides et écrasement d’une petite agriculture qui nourrissait sans pesticides localement les populations).

Avec eux, avec les paysans responsables qui veulent agir, et avec vous qui changez croisant un jour leurs chemins de vie, nous agissons. Venez en appui.


Et pour ne pas l’oublier, pas les oublier ces immenses invisibles, séquence magique ce 5 septembre dernier.

JPEG - 49.1 ko

C’était à l’occasion des Journées Mondiales des Vautours, que sont repartis de chez un éleveur ovin près des falaises et sa placette de recyclage bon pour la planète avec près de 80 personnes sensibilisées un vautour fauve, 1 rollier, 2 martinets, 3 hirondelles, 2 faucons crécerellettes et 1 hobereau, 1 caille, 1 faisan.

JPEG - 546.5 ko
L’assemblée aux oiseaux 5.09.21 St Maurice Navacelle, le vautour fauve attendant la fin du cours de vol en ce jour mondial des vautours

Séquence émerveillement. Merci à vous tous de cette chaine interconnectée d’être là, humains comme non humains, de soutenir notre effort collectif.

La vie est belle, la planète bleue le vaut bien ; c’est notre seule maison dont il faut prendre soin, n’oubliez pas. Ne les oubliez jamais...
Vous ne le pourrez plus !

JPEG - 407.5 ko

Suivez-nous, suivez-les, supportez-nous.

Bel automne indien 2021 à tous

l’équipe de Goupil Connexion