Genettes et compagnie retrouvent la liberté en Cévennes

Genettes et compagnie retrouvent la liberté en Cévennes

Envie d’un peu de biodiversité dans nos quotidiens ?

JPEG - 26.7 ko

Ce fut le dimanche 11 avril en Cévennes gardoises un Rendez-Vous très attendu pour un certain nombre d’animaux sauvages qui ont retrouvé ce jour-là un nouveau départ dans la vie et un milieu qu’on espèrera clément.

C’est toujours une grande et rare possibilité de croiser et de rencontrer vivants en pleine forme quelques animaux qu’on nomme « sauvages », si méconnus, si mal aimés et avec qui nous habitons et partageons l’espace de nos vies : les garrigues cévenoles.

JPEG - 164.7 ko
qui sont ils ?
JPEG - 126.2 ko
envol crécerelles
JPEG - 94.8 ko
examen d’une radio d’une des buses plombées

Ce moment de les accompagner vers leur liberté retrouvée toujours trop court … est pourtant très important pour nous tous qui portons le projet en Garrigues Cévennes de prendre soin du territoire et de tous ses habitants, petits et grands, pour le bonheur de générations d’humains et de non humains….

Une nature en bonne santé, ce sont des humains en bonne santé et en pleine forme longtemps.

De bien beaux instants de bonheurs partagés, avec des enfants.
Tellement rare de faire du bien à la planète ces temps-ci qu’on vous y invite…
Et pour une fois des genettes vivantes et pas -encore…- transformées en carpettes sur les routes.

JPEG - 102.8 ko
nuage, dernières images avant garrigues sauvages

Promis, on n’a parlé que de choses positives, la preuve… cette chaîne humaine entre villes et garrigues qui agit les uns avec les autres, pour rendre nos lendemains et nos pays plus lumineux et… nos dimanches après midis heureux.

JPEG - 335.7 ko
L’assemblée aux oiseaux et aux genettes - 11 avril 2010 - Monoblet en Cévennes (30)

Un grand merci à "nos" reporters photographes, dont François Ledru qui nous accompagne, Patrice Foin, venu les photographier avant leur départ, et à vous tous présents... Sans oublier le propriétaire et gérant des lieux qui nous et les ont si bien accueillis.


Les origines et causes de ces animaux arrivés en mauvais état cet hiver, ces éclopés qui sont repartis sans demander leurs restes… :

- 2 genettes juvéniles de l’année 2009 (dont une doublement fracturée sur un postérieur sur la rocade de Ganges en janvier 10, l’autre étant orpheline et élevée au biberon par la directrice du zoo du Lunaret de Montpellier)
- 2 crécerelles juvéniles de l’année 2009, aussi : un jeune mâle plombé avec 2 fractures ailes d’octobre 09 en provenance de Bellegarde 30 et une femelle / fracture aile par choc sur Viols le Fort 34
- Une femelle épervier arrivée plombée le dernier jour de la chasse le 20.2.10 d’Aubais 30 (2 fractures : aile et patte)

JPEG - 98.2 ko
épervier au vol

- Les deux buses variables sont arrivées du Gard, le même jour de cette funeste fermeture de chasse, l’une de Calvisson, l’autre de Pont Saint Esprit. Fractures ailes…

Il y a encore du travail à faire chez nous les humains pour mieux l’aimer, mieux la connaître notre « BIODIVERSITE » si mise à mal. Et si on commençait ?


Au fait, cela ne vous rappelle rien ?
« Créer des liens pas à pas, commencer à s’attacher, mieux se connaître, s’apprivoiser mutuellement… »
Joli projet à ne plus oublier.
« S’il te plaît... apprivoise-moi ! dit le renard »
du Petit Prince de Saint Exupéry…

(A lire et relire sans modération)

Et si nous apprenions pas à pas le vrai prix du bonheur ensemble, en commençant par deux genettes, deux crécerelles, un épervier, deux buses, des brebis, des chèvres, des enfants et des plus grands ?… dans un paradis comme savent nous offrir les garrigues cévenoles, un paradis dont nous avons tous le soin si ce n’est le besoin…

Merci à tous et à bientôt

JPEG - 110.4 ko
Buse vole !