SOIGNER

L'hôpital a vocation à recueillir, soigner et réhabiliter des animaux sauvages en détresse pour les relâcher dans le milieu naturel dans un souci de sauvegarde des espèces.

  • ATTENTION CANICULE et SURCHAUFFE des STANDARDS TÉLÉPHONIQUES

    PAR SUITE DE CANICULE depuis le 28 juin, il est impossible de nous joindre directement au téléphone... ATTENTION, ça recommence en plus "chaud..." : FOLIE ESTIVALE d’un SAMU SOCIAL des ANIMAUX de la BIODiVERSITÉ qui prennent de sacrées claques. SAMU SOCIAL porté uniquement par des citoyens engagés enragés ! Si vous l’aviez oublié ou ne le saviez-pas. Votez utile, votez GOUPIL :) Soutenez-nous, venez en appui, nous ne tiendrons pas à ce rythme. Ne laissez aucun message, nous sommes débordés par les demandes et ne pouvons répondre à tous les animaux en détresse, Merci d’agir de votre côté pour en (...)

  • ÉTÉ CANICULAIRE 2019 : LES RÉFUGIÉS CLIMATIQUES DE LA BIODIVERSITÉ DES VILLES CONTINUENT D’AFFLUER : venez les et nous soutenir !

    Un été fou de chaleur et de travail auprès de tous ces animaux sauvages qui tombent du ciel ou des toits devenus invivables, qui arrivent de partout... Après un mois de juin 2019 exceptionnel en montée en température depuis le 28... La moyenne des hautes températures en France a été dépassée depuis qu’on les note, soit depuis 1873... et le mois de juillet ne faiblit pas. Une deuxième vague de haute température est annoncée pour la fin juillet. Nous avons en soins accueillis depuis le 19 juin et l’arrivée du premier bébé martinet sorti trop tôt de dessous les toits urbains où les parents les font naître (...)

  • Présentation

    L’hôpital a vocation à recueillir, soigner et réhabiliter des animaux sauvages en détresse pour les relâcher dans le milieu naturel dans un souci de sauvegarde des espèces. Pour conserver l’instinct sauvage des espèces et leur permettre un bon rétablissement, l’accès à l’HFS n’est pas autorisé au public. Le travail en contact direct avec les animaux est aussi restreint au minimum afin de limiter leur (...)

  • Journal de l’hôpital

    L’Hôpital Faune Sauvage reçoit plus de 2000 animaux à l’année et la moitié d’entre eux pourra être relâchée. Quel est le parcours d’un animal de son arrivée à l’HFS jusqu’à sa remise en liberté ? Quels sont les animaux actuellement en soins ? Quelles sont les dernières actualités de l’HFS ?

  • SOS Animal en détresse

    Les premiers gestes Tout animal sauvage qui se laisse attraper est en difficulté. Pour attraper l’animal, utilisez des gants ou enveloppez le dans un tissu (un vêtement, une couverture ou une serviette) : en cachant sa tête, vous le calmerez et l’attraperez plus aisément. Si c’est un rapace, faites attention aux serres. S’il s’agit d’un échassier (héron, cigogne), protégez-vous du bec en maintenant sa tête d’une main. Munissez-vous d’un carton qui ferme muni de trous d’aération ou d’une boîte à chat et placez un tissu ou du papier au fond pour qu’il ne glisse pas. N’utilisez pas de cage qui aggraverait (...)

  • Comment contribuer ?

    Les soins apportés aux animaux, le nourrissage et l’entretien des structures représentent une main-d’œuvre et un coût financier importants, votre aide est nécessaire. Être bénévole Être bénévole, c’est soutenir l’association et son hôpital dans l’action. L’association mobilise l’énergie d’une centaine de bénévoles impliqués au service de l’environnement. Les bénévoles peuvent s’impliquer dans différents projets de Goupil Connexion en fonction de leurs envies, compétences et disponibilités : Être transporteur ou « taxifaune » et contribuer à l’acheminement des animaux en difficulté de leur lieu de découverte vers (...)

  • Bilans de l’Hôpital

    Depuis son ouverture (2008), l’Hôpital Faune Sauvage a soigné plus de 15 000 animaux appartenant à plus de 160 espèces différentes dont certaines sont en déclin voire « en danger d’extinction ». Les causes d’entrée des animaux à l’Hôpital sont très souvent liées aux activités humaines.