Nos actions pour les espèces menacées

Face à un environnement de moins en moins accueillant pour la faune sauvage, l'association réalise différentes actions en faveur des espèces en difficulté.

  • Découvrir les vautours pour mieux les protéger, à l’occasion des Journées Internationales de Sensibilisation aux Vautours du 19.08 au 8.09.2017

    Trois moments pour venir à la découverte des vautours ici en Garrigues Cévennes, tout près de Ganges. Toutes les informations générales sur cet évènement français et international des sont à trouver sur les Journées Mondiales Vautours Ouvert à tous les publics, venez nous rejoindre sur ces temps d’animations vautours avec Goupil Connexion sur Montoulieu (34) : - samedi 19.08, comptage - observation des vautours, puis visite d’une exposition commentée. - dimanche 27.08, dès 16 H avec animations enfants, puis sortie observation, exposition, et à 20 H relâché de chouettes et hiboux de l’Hôpital Faune (...)

  • Les actions CHOUETTES de Goupil Connexion

  • Été 2016 : sensibilisation, apprentissage, émerveillements, toujours et encore pour changer la donne des hommes

    Il est important de changer nos manières d’être et de faire sans attendre AUTREMENT si nous voulons nous l’espèce humaine, à bientôt 8 milliards d’âmes, penser, nous et nos successeurs, pouvoir vivre dans un environnement juste vivable. À NOUS DE RENDRE LE MONDE PLUS BEAU ET PLUS HEUREUX ENCORE. L’été 2016, il s’agit encore de nous amener loin des peurs ou contraintes, avec un plaisir inégalé et d’agrandir nos vies humaines parfois encore étriquées et difficiles ces jours de tous ces autres qui sont nous tous aussi, qui font nos vies si belles, si riches. Il s’agit de s’en altérer. Humains et non humains (...)

  • Un travail de sensibilisation

    L’association Goupil Connexion organise diverses interventions auprès du public afin de le sensibiliser à la faune sauvage et à la nature en général. L’idée est que chacun peut et doit, à son échelle, veiller sur son environnement et les populations animales. Seulement, pour agir, il faut connaitre la nature, les atteintes auxquels elle est exposée et les enjeux de sa conservation. C’est pourquoi, Goupil Connexion donne à chacun la possibilité d’agir pour la bonne santé de l’environnement, celle de la faune sauvage et la sienne. Les actions de sensibilisation de l’association Les évènements organisés (...)

  • Les soins à la faune sauvage

    Goupil Connexion agit directement en faveur de la santé des animaux sauvages grâce à son hôpital pour la faune sauvage : L’Hôpital Faune Sauvage Garrigues-Cévennes. Ce dernier permet de soigner et relâcher des individus appartenant à des populations sauvages affaiblies afin d’en limiter le déclin. De nombreuses espèces menacées et/ou protégées sont soignées chaque année l’HFS. Cette structure permet également de surveiller quotidiennement la santé de la faune sauvage, c’est un véritable observatoire épidémiologique. L’hôpital est témoin des atteintes auxquels la faune sauvage doit faire face. De plus, le (...)

  • Les vautours méditerranéens

    Il existe quatre espèces de vautours méditerranéens : le vautour fauve, le vautour moine, le vautour percnoptère et le gypaète barbu. Ce sont des rapaces charognards. Leur anatomie est adaptée à leur régime alimentaire nécrophage : un bec crochu pour déchirer les chairs, un cou duveteux qui se nettoie facilement et un système digestif permettant d’assimiler la viande putréfiée et de détruire les agents pathogènes. En éliminant les cadavres, les vautours évitent la dispersion des maladies dues à la putréfaction et sont des purificateurs du cycle biologique. De cette manière, ils sont des auxiliaires du (...)

  • Les rapaces nocturnes

    La chouette effraie des clochers (Tyto alba), fréquentant à l’origine les terrains rocailleux, s’est adaptée à la présence humaine en nichant dans ses constructions. La chouette chevêche d’Athéna (Athene noctua) affectionne les milieux ouverts où elle niche dans les ruines ou les arbres creux. Ces deux espèces sont fortement liées aux milieux agricoles où elles trouvent les micromammifères (rongeurs) dont elles se nourrissent. Du fait de leur proximité avec l’Homme, elles doivent faire face à de nombreuses menaces à l’origine de leur raréfaction : l’usage des pesticides qui contaminent et détruisent leurs (...)

  • Les faucons crécerelles

    Le faucon crécerelle fréquente tous les milieux ouverts ou semi ouverts, qu’ils soient ruraux ou urbains, et se nourrit principalement de micromammifères et d’insectes. D’importantes densités sont constatées dans les cultures où la quantité de nourriture disponible est suffisante. Cependant, la population française est classée « à surveiller ». Les principales menaces affectant les populations de faucons crécerelles sont la diminution de la nourriture disponible - due au développement des monocultures, au remembrement et à l’usage des pesticides - et la dégradation des habitats occupés par l’espèce. (...)

  • Les projets d’actions en faveur des hérissons et des chauves-souris

    Les hérissons se nourrissent majoritairement d’insectes, de vers de terre, d’escargots et de limaces. Ils chassent activement la nuit entre mars et septembre, en dehors de leur période d’hibernation. Alors que l’espérance de vie naturelle d’un hérisson est de 10 ans, seulement 0.4% des individus atteignent aujourd’hui l’âge de 10 ans du fait des menaces d’origine humaine. Les principales causes de décès sont la disparition des sources d’alimentation ou l’intoxication des hérissons dues aux pesticides, la circulation automobile et la disparition de leur milieu de vie. La France abrite 34 espèces de (...)