Relâché en juin 20 des deux jeunes renards piégés illégalement à l'ancienne...

Relâché en juin 20 des deux jeunes renards piégés illégalement à l’ancienne...

Plaider la cause du renard roux en France, en relâchant mi juin deux jeunes renards en soins depuis fin février 2020 à l’Hôpital FS, piégés tous deux illégalement avec des pièges à mâchoire interdits, c’est faire acte de résistance...

Devant tant d’ignorances, quelle énergie déployer pour porter la voix de ces sans voix, nos frères, nos cousins, notre seule famille.

JPEG - 511.6 ko
Renard regard © P Ambroise

Ok en Cévennes on connait la résistance, c’est dans nos gènes, notre culture d’aimer et de faire le monde autrement, jamais sans les autres...

JPEG - 143.8 ko
Renard © Sarah Desteuque

Vivement le changement attendu par tous les citoyens français pour sortir de cet archaïsme. 2020, c’est le moment.

JPEG - 330 ko
Renard © Isis Olivier

Animal encore classé nuisible dans nos départements du Sud, il est légal de les tuer, compliqué et courageux de les soigner et de les aimer et… nécessaire d’obtenir une autorisation préfectorale pour pouvoir être relâché...

Ce statut injuste du Renard Roux en France, mangeur de 4000 souris et campagnols par an, n’étant plus porteur de rage depuis les années 2000 (France indemne, renards vaccinés par hélicoptères et appâts vaccinaux sur la frontière Est, deux fois par an), est depuis des décennies au travail d’être changé. De nombreuses associations agissent pour faire déclasser ces animaux si mal-aimés, la SFPEM, la SNPN, l’ASPAS, FNE, Frapna, Renard Doubs, FCPN, One Voice et... Goupil Connexion dès sa création à Brissac en 1996.

Ici le joli dossier fait ce printemps avec les enfants du club nature CPN de Goupil, les Blaireaux de la Garrigue (on ne s’invente pas) qui a gagné le Prix du Jury de la Campagne, "Nous on aime les mal-aimés" de la FCPN, Allez sur leur site.

PDF - 2 Mo
Ces deux jeunes mâles avaient été "piégés à l’ancienne" fin février 2020, et chance pour eux... ils n’ont pas été détruits encore accrochés à leur piège à mâchoire par une patte... mais amenés par des découvreurs soucieux de les sauver.
- l’un venant de Bédarieux (34), récupéré juste avant la nécrose d’une patte avant, ayant été opéré plus de 5 H durant par mon collègue vétérinaire Philippe Lévêque de Pérols (pose de plaque osseuse et greffe osseuse), endormi 1 à 2 X / semaine, traité et super guéri...
- l’autre venant de la Cadière (30), arrivé en beaucoup plus mauvais état, piégé depuis au moins plus de 8 jours, bout de patte mort avec piège pendant, qui a été amputé et qui ont tout récupéré au bout de 3 mois.

Un motivé de Goupil avait filmé l’opération "Renard / Victime d’un piège à mâchoires / 5h d’opération pour réparer sa patte cassée (26:30 minutes)", ici en lien.

Ils sont repartis dans la vraie vie mi juin dans un territoire de 400 ha loin espérons le pour toujours de tous ces piégeurs de trop. Souhaitons-leur longue chance.

Nous étions en petit comité, avec plusieurs prises de paroles de différentes personnalités attentives à que le massacre volontaire de près d’un MILION de renards par an en FRANCE... pour donner l’exemple d’un YA BASTA général.

Ici le film du relâché en lien sur notre Facebook, relayé par Rémi Gaillard, One Voice.

Ici le message-vidéo de soutien à ce relâché de Marc Giraud, écrivain naturaliste et grand engagé protecteur de la vie depuis toujours, qui n’a pas pu être présent. D’autres vidéos sont aussi visibles sur son site.

Isis Olivier et Sarah Desteuque, deux artistes en résidence à Goupil depuis un an, travaillent aussi beaucoup sur le renard.
Merci à elles, une petite exposition était installée à cette occasion.

Piers Facini a chanté une mélodie sur un texte composé pour ce moment, dans le silence recueilli de la forêt, à l’écoute du retour attendu de leurs grands frères. Un moment magique s’est passé. Les renards dans leurs cages à l’arrivée de la piste ont compris qu’ils étaient libres et qu’ils pouvaient faire confiance enfin aux humains qui prenaient tant soin d’eux. Leur regard s’est apaisé, immense moment de les voir enfin heureux. Un des deux s’est retourné pour nous saluer avant de filer dans la forêt.

Longue vie nos amis. Nous ne vous abandonnerons pas, jamais.
Et nous ne sommes pas seuls à voir et vouloir vivre dans un monde en paix, magnifique, sous les yeux de nos rouquins, nos noirs et blancs, i todos...

Merci à tous.

Ici les actions déjà réalisées sur le site de Goupil... Cela fait longtemps qu’on les soutient, les articles déjà faits par des journalistes, et des liens sur d’autres plus grandes encore association - ONG efficace. Allez sur le site d’One Voice, de l’Aspas... Merci à tous.

Ce massacre volontaire programmé est ordonné par le lobby d’une ruralité qui n’existe pas depuis longtemps, si bien instrumentalisée par les Ministères et le pouvoir, avide de voix (cf l’argent PUBLIC donné aux deux régions PACA et Occitanie aux Fédérations de Chasse...), pouvoir habité et graissé par le non moins immense lobby, qui lui existe bien, d’une agriculture intensive, destructrice, toxique sous chimiodépendance... qui affame et détruit le monde, biodiversité et humains inclus.

Nous n’en voulons plus.

Effet collatéral minable... ce massacre de boucs émissaires rituel depuis des années, sordide, qui achète la paix sociale aux destructeurs du monde, nous amène chaque année d’Ardèche, d’Isère, des Alpes Maritimes aux Pyrénées Orientales, notre lot d’orphelins trouvés sur les voies rapides, choqués, mourants... car une fois la mère tuée... le jeune essaie de survivre.
Et pose le problème répété de l’imprégnation bien trop humaine... et des lieux de paix à offrir à ces orphelins déjà pour grandir correctement, eux qui sont faits pour une vie de renard dans le plus beau pays du monde.

Ce sont 13 bébés renards orphelins cette année que nous faisons grandir - comme chaque année dont si peu de centre français de soins à la faune sauvage ne veut se charger - depuis leurs 1ers jours jusqu’à leur émancipation (non imprégnés - relâchés au taquet dans des lieux apaisés un peu loin de hommes, pour qu’ils vivent longtemps).... pas avant la fin de l’été.

Il est temps que tout cela change.

Merci à vous de nous soutenir. Vous avez déjà été nombreux à nous envoyer lait maternisé quand nous les avons réceptionnés, puis les croquettes croissance chaton / chiot...

Merci à vous de nous trouver et organiser des havres de paix avec accompagnement le temps qu’ils apprennent à subvenir à leur besoin dans la nature, loin des hommes et de leurs poulaillers pleins de poules malheureuses et exploitées la plupart du temps.
Tous les éclopés de la nature dont nous prenons soin, tentant de réparer souvent l’irréparable ont besoin de vous. Un seul monde, une seule santé, une seule richesse à partager et enrichir de jour en jour.

Et vous les petits paysans amis des renards, vous les occasionnels amateurs des poules et poulaillers... électrifiez dès 1 cm au sol et assez haut, bétonnez le socle du grillage et plus aucun renard ou "sauvagine mal-aimée" ne viendra vous pour prélever une poule... qui pourra mourir si ma nourrie ou trop de microbes bien plus vaillants qui passent la barrière électrique, EUX.

La Goupil Connexion... dont le cercle de protecteurs et acteurs de la bienveillance aux autres s’agrandit de jour en jour.

MERCI.