ÉVÈNEMENTS

Nos évènements et relâchés publics à venir.

Nos évènements et relâchés publics à venir.

  • Invitation le samedi 20 janvier 2018 à une soirée Valorisation Collaborative de notre territoire Cévennes Garrigues entre pastoralisme, tourisme et vautours -

    Goupil connexion mène des actions pour de meilleures relations « homme et nature ».

    Dans ce cadre, nous collaborons avec l’Université de Montpellier et les jeunes chercheurs. Cet automne, nous avons proposé (pour la deuxième fois) en collaboration avec leur professeure Catherine Moulia, un sujet à des étudiants en Master 2, sur le thème de la sensibilisation à la présence des vautours et valorisation du pastoralisme dans notre territoire de causses, cévennes, garrigues.

    JPEG - 8.7 ko

    Vous avez peut être rencontré ces huit étudiants qui, depuis mi septembre 2017, ont mené des interviews afin de mieux connaître les opinions et les idées de personnes très différentes autour de ces enjeux.

    Nous aimerions vous faire partager le résultat de leurs recherches ainsi que leurs propositions : c’est samedi 20 janvier 2018 à Montoulieu, salle Terra cor, dès 18 h 30.

    JPEG - 102.7 ko
    PNG - 174.1 ko
    Soirée coopérative - collaborative, car à côtés de la restitution de leur travail, vous aurez la parole. Venez vous exprimez, vous tous, acteurs de tous bords : éleveurs, acteurs de tourisme, protecteurs, chasseurs, touristes, habitants, administration, chercheurs, journalistes...

    - 18 H 30 exposé
    - 19 H 30 ateliers de collaboration

    La diversité des acteurs est la clé du succès de cette soirée.
    Pour ensemble contribuer à écrire un avenir coopératif à nos territoires !

    A l’issue de l’exposé de ce travail, nous aurons un temps de discussions et propositions afin de voir comment chacun souhaiterait être concerné par ce travail et ces actions et les pistes d’actions que vous souhaiteriez voir mises en oeuvre en collaboration avec goupil connexion.

    Soirée de restitution qui se finira autour d’un pot de l’amitié
    afin de démarrer 2018 sous le signe de la coopération et du lien : reliez-vous, ralliez-vous...

    La demande de départ : le mandat donné aux étudiants.

    1. A partir d’un bilan de départ faisant le point sur les relations ambigües du grand public avec les vautours et les détritivores recycleurs : entre difficulté rejet et fascination,

    2. Faire des propositions innovantes qui permettraient de faire naître de nouveaux supporters des vautours, alliés du pastoralisme local et de l’économie touristique et du recyclage plus général par la biomasse des déchets alimentaires et d’élevage locaux.

    3. Faire des propositions argumentées pour la mise en place de communication grand public et de situations pédagogiques pouvant être mises en place pour que différents publics concernés puissent envisager différemment la présence des vautours en lien avec la valorisation des élevages locaux.

    Ces propositions devront être RÉALISTES, LOCALES et ACCESSIBLES au territoire méditerranéen. Idéalement elles viseront à être innovantes et reproductibles dans des zones similaires.

    et leur réflexion - analyse :

    JPEG - 144.1 ko
    MANDAT ET RÉALISATION DU PROJET

    C’est dans ce cadre, entre maintien, valorisation du pastoralisme et protection de la biodiversité que travaille l’association Goupil Connexion, et que le mandat du projet a été proposé.

    Goupil Connexion est une association ayant pour objectif de protéger et de faire découvrir la nature. Localement, Goupil Connexion incite les individus à entrer en contact avec la nature, afin de mieux la connaitre pour mieux la protéger. C’est avec ce même objectif de protection et d’éducation à l’environnement que s’inscrit le projet pilote 2015-2025. Celui-ci consiste à valoriser le recyclage écologique des matières résiduelles organiques de l’élevage, afin de les détourner de l’équarrissage industriel. Pour ce faire, Goupil Connexion, en collaboration avec les éleveurs, est à l’origine de la mise en place d’une dizaine de placettes d’équarrissage sur le territoire des Causses et des Cévennes depuis 2005. Le projet actuel de remise aux normes et à la modernisation de l’abattoir du Vigan s’inscrit également dans cette démarche. Cette installation permettra l’abattage des bêtes de manière locale et éthique, à taille humaine. Les déchets d’origine animale pourraient ainsi être recyclés sur les placettes de recyclage naturel.

    Le recyclage des déchets organiques issus de l’élevage nécessite d’être communiqué de manière adéquate pour assurer son succès et son acceptation sociale (Deleule, Desmarécaux, Ginet, Niang et Pugliese, 2016).

    Dans l’inscription du projet de Goupil Connexion, le mandat du présent projet est de proposer des actions pédagogiques ou de communication pour une meilleure appréhension et connaissance du public autour des questions de la présence des vautours, de l’équarrissage naturel et du pastoralisme.

    Après avoir réalisé un bilan du positionnement du grand public et des acteurs du territoire sur ces questions, des propositions d’actions adaptées pourront être élaborées sous forme de fiches « clé en main ». Les actions devront être réalistes, locales et accessibles, en plus de répondre aux trois objectifs principaux :

    a. La valorisation des métiers du pastoralisme
    Le territoire des Causses et des Cévennes est reconnu par l’UNESCO comme patrimoine mondial pour son paysage culturel vivant de l’agropastoralisme méditerranéen. Les activités de Goupil Connexion s’inscrivent dans cette volonté de protection du patrimoine agropastoral. Par ailleurs, les éleveurs et les agriculteurs savent valoriser leurs produits notamment sur les marchés locaux ou encore les magasins spécialisés comme les Boutiques paysannes, mais une rupture persiste entre la connaissance de la réalité agricole et le consommateur.
    Des activités tenteront de reconnecter la société avec la réalité du monde rural, de manière à accroître la connaissance des enjeux et des gestes agricoles.

    b. Le développement de l’écotourisme
    Le tourisme est bien développé sur le territoire des Causses et des Cévennes qui offre une diversité de paysage, un patrimoine culturel et un climat favorable à son développement. Il importe aujourd’hui d’inciter les visiteurs à prendre le temps d’observer, de découvrir la nature et de mieux connaître le territoire et de ses acteurs le temps de leur séjour. Des activités iront ainsi dans le sens du développement d’un écotourisme, afin d’imprégner l’expérience du visiteur à la dynamique du territoire.

    c. L’information sur le cycle de la biomasse recycleuse
    Les vautours sont aujourd’hui au centre de la communication sur le recyclage naturel des carcasses sur le territoire. Sans pour autant le retirer du discours, toute la biomasse participant au recyclage devra davantage être valorisée et connue du grand public par les actions proposées.
    En somme, les actions proposées auront pour objectif de valoriser l’agropastoralisme et le cycle naturel mobilisant la biomasse recycleuse, d’accroître la connaissance sur ces sujets et d’aller dans le sens du développement d’un écotourisme sur le territoire des Causses et des Cévennes.

    Vous voulez en savoir plus, vous voulez participer, c’est samedi 20 janvier à 18H30 à Montoulieu.

    Au plaisir.

    Merci à vous tous et en particulier à SAFIA BALVET, JÉRÉMI BARLIER, ALEXIA CAILLAUD, ALEXANDRE DOUSSET, OCÉANNE LAIR, CÉCILE RONGIER, THOMAS SOUBEYRAN et ISADORA TREMBLAY - la canadienne du groupe - pour avoir si bien su travailler en coopération et nous rendre en si peu de temps un travail magnifique et plein de ressources.
    Merci aussi à CATHERINE MOULIA, leur professeure de nous suivre et nous accompagner dans nos questionnements et dialogues entre nature, science, économie, écologie et citoyens.
    À tous les acteurs locaux, des communes aux communautés de communes, aux acteurs régionaux ou nationaux qui nous alimentent et nous suivent, sans qui rien ne serait possible...
    Et... bien sûr à vous tous de prendre du plaisir à jouer le jeu de la CO-OPÉRATION.

    Belle aventure humaine que de pouvoir la partager dans notre magnifique territoire entre mer et montagne, entre ville et campagne... Riche d’inventions.

    à samedi

  • Offrez des nichoirs et réservez le 4.01.18 pour notre 1er relâché en Camargue -

    Amis de Goupil
    bonjour et meilleurs vœux pour 2018

    Offrez sans attendre des nichoirs fabriqués par Fred de Goupil en pin de l’Aigoual pour soutenir vous aussi la petite biodiversité qui a besoin de gîte (nichoirs) et couvert (l’hiver tournesol pour que dès le printemps, elle assure dans vos jardins la chasse aux chenilles et insectes) et soutenir la grande équipe de l’HFS.

    Ils sont en vente à 15 € pièce à l’Hôpital Faune Sauvage à Laroque : 04 67 42 63 16.

    Et réservez, avec vos enfants, petits-enfants et amis, une belle journée en Camargue avec Goupil Connexion et la Tour du Valat.
    JPEG - 155.9 ko
    Tour du Valat

    Nous vous invitons le 4 janvier 2018 pour aller ensemble relâcher à la Tour du Valat (centre de recherche internationale sur les Zones Humides Méditerranéennes) en pleine réserve de Camargue des oiseaux d’eau magnifiques, dont certains préfèreraient un monde moins dangereux et plus peuplé d’hommes en paix avec eux-mêmes et le reste de la planète, animaux inclus.

    JPEG - 122.2 ko
    Héron cendré et autres oiseaux d’eau (miniature persane)
    Premier relâché 2018 session "oiseaux d’eaux et des marais - limicoles", il s’agira de :
    - deux cigognes blanches (dont une provenant du Jura arrivée en septembre 2017 après avoir pris une ligne électrique dans les épaules en 2015 et une jeune née et baguée en Suisse cet été 2017 recueillie fatiguée cet automne à Palavas les Flots).
    - deux hérons cendrés tous deux amputés d’un pied (l’un cause fil de pêche ayant nécrosé deux doigts, l’autre tiré illégalement), qui volent parfaitement désormais,
    - un râle d’eau avec un problème de pied, en pleine forme,
    - un joli vanneau huppé arrivé blessé récemment qui se remet de des blessures.
    - le magnifique Hibou des Marais arrivé fracturé par tir ILLÉGAL d’Aigues-Mortes (30) lui aussi en septembre, devrait être prêt aussi pour retrouver la vraie vie libre.
    - avec une buse variable pour les accompagner.
    Le RV précis est de nous retrouver le 4 janvier à 10 H 30 à la Capelière, Centre d’information de la Réserve Naturelle Nationale de Camargue, à l’est du Vaccarès.

    Tous allant bien, il ne fallait plus que trouver un havre de paix momentané pour ces oiseaux "tombés du ciel" à qui on aimerait souhaiter, comme à vous tous petits et grands humains, bonne année et bonne santé pour 2018, bon vent et bonne chance sur cette planète.

    Rien encore de gagné... Mais n’avance-t-on pas tous ensemble, l’évolution aidant : les choses bougent.
    Les hommes évoluent et commencent à devenir sages et responsables, arrêtant de chercher des coupables à leurs ennuis chez les autres, de préférence chez les faibles et les non humains...

    Homo sapiens sapiens, l’homme sage en 2018, magnifique non ?

    La Tour du Valat, lieu de recherche internationale reconnue sur les Zones Humides nous accueillera, ce qui est un grand privilège pour ces oiseaux réhabilités et pour nous tous. Nous les remercions chaleureusement. Les cigognes pourront rester (d’autres passent l’hiver déjà en Camargue).

    Entre temps, à nous tous de faire changer le cœur des hommes devenu chez nous parfois, trop sec et aride, trop égoïste, trop tristement tout seul pour être heureux.
    2018, devenez généreux, faites le grand saut de votre vie !

    JPEG - 132.3 ko
    2018, faites le grand saut dans la vie avec Goupil Connexion
    Le RV précis est de nous retrouver à 10 H 30 à la Capelière, Centre d’information de la Réserve Naturelle Nationale de Camargue, à l’est du Vaccarès.

    (bis)

    Une fois rassemblés, nous irons à la Tour du Valat où l’équipe des scientifiques et des gestionnaires de cette espace naturel protégé nous attend.

    Merci à tous d’être à l’heure, pique-nique, jumelles et coupe-vent.

    Journée que l’on passera à apprendre ensemble à connaître mieux ces zones humides fragiles capitales à protéger plus encore de l’avidité et ou de l’ignorance des hommes.
    Accueillis par des experts et des oiseaux ! Que demander de plus à 2018.
    Que ça continue longtemps longtemps longtemps.

    Connaître pour aimer et protéger mieux encore notre seule maison commune.
    Une nature avec ses habitants en bonne santé pour des humains en bonne santé partout dans le monde, ici et maintenant pour commencer.

    Le temps est venu d’apprécier la fantastique aventure humaine dans toute sa responsabilité et son génie quand elle vit avec les autres sans tout vouloir dominer, tout exploiter tout seul, sans penser aux autres, à tous ces autres qui sont aussi nous.

    S’altérer et s’agrandir de tous ceux-là, de tout cela avec respect et humilité, avec amour sans modération. Ça réchauffe le cœur des hommes.

    Joyeuses fêtes à vous tous.
    N’oubliez pas de partager vos envies de faire du bien à la nature, et là encore sans limitation... Très bonnes résolutions à prendre sans attendre 2019 !

    JPEG - 139 ko

    L’équipe de Goupil Connexion,
    avec sur le pont, volontaires et animaux en soins, hiver comme été.

    Une huppe fasciée en pleine forme a été observée mi décembre chez nous... messager des dieux, oiseau de guidance pour les âmes oiseaux des anciens livres du 12ème siècle...

    Un seul monde à aimer, ici et partout, aujourd’hui comme avant dans le temps et bien après nous. Suivre la huppe, comme d’autres suivent l’étoile...

    Retrouvez-la sur cette image ancienne en grande discussion. C’était du temps où les oiseaux parlaient... inspirant à l’homme harmonie, beauté, peinture, musique, poèmes... Le temps d’avant, il y a longtemps.

    Et nous tous aujourd’hui assemblés et si connectés, que préparons-nous pour les temps d’après ?

    JPEG - 179.3 ko
    miniature persane Conférence des Oiseaux (Attar - 12ème siècle)

    NB : Prenez donc ce temps d’hiver et de vacances - pour certains - d’apprendre et lire tout le travail,de la Réserve de Camargue, de la SNPN et la Tour du Valat, initiée par Luc Hoffman et qui sont tous nos fabuleux voisins - cousins, ce qu’ils font dans nos vies depuis des milliers d’années : cigognes blanches, hérons cendrés, râle d’eau, vanneau huppé et hibou des marais.

    Travaillez à la maison bien au chaud avant de venir les saluer pour leur grand départ.

    Régalez-vous, dessinez et écrivez si le cœur vous dit
    et à bientôt donc !

  • 23 novembre Goupil était invité aux Jeudis du CoGard à Russan 18 H 30/ 20 H -

    Goupil a été invité
    par le CoGard à Russan

    pour une présentation de l’association et une petite formation sur les 1ers gestes qui sauvent des découvreurs de la faune sauvage en détresse.

    Le CoGard association naturaliste du Gard, nos voisins, agit depuis des années.
    Nos rencontres ont été rares, leur site est à St Chaptes, loin de Ganges.
    Mais nous étions très liés avec son ancien président Mike Paramoor, qui est venu souvent en appui lors des chantiers des volières, en tant que taxifaune et merveilleux soutien.
    Parti trop tôt il y a quelques années.

    La nouvelle équipe nous a retrouvés lors du relâché en mars du Butor étoilé au Scamandre et nous nous étions dit que nous nous retrouverions cet automne.

    Déjà pour présenter aux intéressés ce que fait Goupil Connexion et son Hôpital Faune Sauvage.

    Deux buses variables venant d’arriver ont été prises en charge en direct en 1ers soins : une buse tapée sur la route, qui s’en est très vite sortie - libérée 10 jours plus tard loin des voies rapides, et une autre arrivée avec une fracture d’une aile par TIR ILLÉGAL, une de plus que nous avons opérée depuis et en soins... encore.

    Enfin, nous avons offert nos deux dernières Chouettes Hulottes juvéniles (arrivées en septembre de la place de la Comédie à Montpellier) aux Gorges du Gardon et aux adhérents du CoGard et autres assistants de ce jeudi Goupileux à Russan (30)

    Merci à tous