Été 2016 : sensibilisation, apprentissage, émerveillements, toujours et encore pour changer la donne des hommes

Été 2016 : sensibilisation, apprentissage, émerveillements, toujours et encore pour changer la donne des hommes

Il est important de changer nos manières d’être et de faire sans attendre AUTREMENT si nous voulons nous l’espèce humaine, à bientôt 8 milliards d’âmes, penser, nous et nos successeurs, pouvoir vivre dans un environnement juste vivable. À NOUS DE RENDRE LE MONDE PLUS BEAU ET PLUS HEUREUX ENCORE.

L’été 2016, il s’agit encore de nous amener loin des peurs ou contraintes, avec un plaisir inégalé et d’agrandir nos vies humaines parfois encore étriquées et difficiles ces jours de tous ces autres qui sont nous tous aussi, qui font nos vies si belles, si riches.
Il s’agit de s’en altérer.

Humains et non humains que nous ne connaissons pas, c’est le moment d’aller à leur rencontre.

Deux invitations offertes cet été 2016 par Goupil Connexion :

JPEG - 104.9 ko
jeunes martinets au nourrissage à l’HFS - été 2016

- AGIR  : l’’une est de venir nous rencontrer pour nous aider aux grands chantiers d’aides aux orphelins de l’été qui nous arrivent de partout : martinets, petits ducs, loriots, hérissons, etc.
nourrissage des 120 martinets tombés du ciel, 4 fois par jour, à l'HFS été 2016 {JPEG}
Attention, ce n’est ni un zoo, ni un lieu pour venir voir pour les grands et les petits : il s’agit de venir travailler, âgé d’au moins 16 ans, avec les équipes de volontaires qui y sont, dès 7 H 30 les matin d’été et d’apprendre à faire. D’être le plus discret possible et le plus efficace à la fois. Et faisant cela, de rencontrer des êtres inoubliables, humains comme non humains. Nous avons besoin de mains pour aider. Ils ont besoin de vous.
PDF - 348.5 ko
été 2016, URGENCE MARTINETS à l’HFS de GANGES

Nourrissage (apprentissage pour deux nouveaux volontaires) de martinets sous la houlette de Marie Thé, notre doyenne ! Été 2016, toujours sur le pont. {JPEG}

- NON AGIR : l’autre invitation est d’apprendre à faire mieux encore dans ces bouts de nature sauvages et magnifiques où l’été nous nous ressourçons pour nous reposer, reprendre des forces, et où sans le savoir nous venons perturber et voulons en faire toujours plus. NE PAS AGIR est encore plus efficace. L’un nous apprend à changer de gestes intempestifs parfois, l’autre nous montre et nous démontre si nous l’avions oublié que nous ne sommes pas seuls depuis toujours et que bien d’autres que nous accomplissent des choses extraordinaires, nécessaires à tous nos vies.

Beaucoup d’appels nous arrivent tous les jours pour des "animaux en détresse", comme de jeunes chouettes découvertes dans le grenier... et qui pour nous tous qui ne les connaissons pas, pensons qu’ils sont perdus et qu’il nous faut agir.

Ici et dans beaucoup de cas, il faut tout d’abord être heureux de les avoir vus mais surtout apprendre très vite à reculer et à avoir de la retenue...

Et vous verrez que le NON AGIR est aussi nécessaire aujourd’hui AUSSI pour changer nos impacts si peu heureux parfois de nos rencontres avec la nature. "Quand on ne détruit pas, quand on ne tue plus, la vie va bien mieux..."

Un adulte Cincle Plongeur sur la cascade de la Vis de St Laurent Le Minier été 2016 {JPEG}

L’aventure de notre jeune cincle plongeur de juillet dans la Vis, la plus belle rivière du monde de chez nous est édifiante.
Et si les hommes d’aujourd’hui apprenaient à aimer autrement, à aimer plus encore ?
Ces rivières et ces rivages nous accompagnent avec tellement de force, de bonté et de beauté que nous devrions ne les goûter qu’avec respect, retenue, remerciement.

PDF - 1.1 Mo
l’aventure du jeune Cingle plongeur de St Laurent le Minier et d’autres orphelins - été 2016

Elles nous le rendent tant, nous leur devons tout : la loutre est revenue, le cincle, le martin pêcheur, les canards, les grèbes huppés, les libellules, les éphémères... Ils y sont tous, soyons en tous des gardiens heureux, des emprunteurs délicats, des passagers de notre temps semeurs de vies, de paix.

La rivière, comme la mer, la route, la montagne, la garrigue, la nature, la ville, la planète toute entière, nous la partageons avec beaucoup d’autres à apprendre à rencontrer.
C’est maintenant que nous vivons, c’est votre vie que vous vivez.

Venez nous retrouver. Venez les rencontrer et les soutenir dans cet été 2016.