L'engagement éleveurs et Goupil pour un territoire partagé auquel on prend tous soin

L’engagement éleveurs et Goupil pour un territoire partagé auquel on prend tous soin


Voici le document de notre engagement collectif en Causses et Cévennes à diffuser autour avec plus bas dans l’article, des reportages des explorations de Goupil ce printemps - été 2014 chez les éleveurs.

Lieu de partage - discussion sur ces enjeux élevage - agroécologie - vautours etc, qui nous concernent tous.
- Comme cette anthologie rurale, sur les "grands prédateurs"’ d’O de Robert, à consommer sans modération.

- Ou cet article qui a enfin pu passer dans une presse nationale vétérinaire plus au service du "progrès des intérêts agro-industriels" que de l’ingénierie écologique tout près de chez nous… C’était dans la Semaine Vétérinaire du 4.7.14 sur " mais... à quoi peuvent bien nous servir les vautours" .

JPEG - 692.2 ko
"Prenons soin de nos vautours" article paru dans la Semaine Vétérinaire 4.7.14 (Crenn, Joncour, Puech)

suivi de peu… vu les polémiques et les guerres de tranchées médiatiques réouvertes comme en 14 … par un autre :

JPEG - 436.5 ko
Rétablissons la vérité sur les vautours - Semaine Vétérinaire 1.10.14 article signé de nombreux vétérinaires.

Des vétos français ruraux se bougent et se mettent ensemble pour renforcer leur savoirs-faire et leurs faire savoir ! Ce n’est pas fini. 2015, une année qui s’annonce en grande forme.

- et toujours de bonnes nouvelles, comme le Monde de Jamy du 26 nov. 14, où les vautours sont montrés magnifiquement dans leur très beau travail de recycleurs mutualistes.

- Ou encore un article écrit en septembre 2013 passé dans le dernier Vautour Info n° 25 d’octobre 2014 qui parle du travail en cours ici…

JPEG - 1.4 Mo
Notre contribution (datant de septembre 2013) au Vautour Info n° 25 d’oct 2014 : sensibilisation éleveurs vautours ici en garrigues cévennes

Bref, restons connectés, le monde bouge et les jeunes générations à nos côtés suivent !

Allez sur Facebook Goupil Connexion pour suivre l’évolution, la pulsation...

PNG - 547.9 ko
engagement éleveurs goupil connexion 2014 couverture
JPEG - 88 ko
engagement éleveurs goupil connexion 2014 p1
JPEG - 82.3 ko
engagement éleveurs goupil connexion 2014 p2
JPEG - 101.2 ko
engagement éleveurs goupil connexion 2014 p3
JPEG - 96.2 ko
engagement éleveurs goupil connexion 2014 p4
JPEG - 141.7 ko
engagement éleveurs goupil connexion 2014 p5
JPEG - 95.5 ko
engagement éleveurs goupil connexion 2014 p6
JPEG - 101 ko
engagement éleveurs goupil connexion 2014 p7 fin
PNG - 635 ko
affiche 2°semestre engagement éleveurs goupil connexion 2014

ou encore ce lien sur tous les relâchés de l’été 2014.


Cet été 2014, il y eut entre autre, fin août en châtaigneraie en Cévennes au dessus de Lasalle de belles rencontres - relâchés chez Chérif Khentous, puis chez les Fayet. Puis quelques jours plus tard, à Dargilan sur le Causse Noir Lozère chez Daniel Segondy pour une grande journée vautours et bergers., puis en estive sur l’Aigoual au col de Salidès chez Bernard Grellier. De bien belles rencontres d’altitude dans le plus beau pays du monde.


Pour être tenu au courant, ne rien rater, c’est via facebook goupil connexion.
Restez connectés avec la grande famille et les amis de Goupil !


Voici aussi le reportage et films de la réussite géniale de l’installation d’un couple d’effraies des clochers dans une ferme de Notre Dame de Londres, après que Sébastien l’éleveur de chèvres ait arrêté sur nos conseils l’usage de la mort aux rats.

JPEG - 278.6 ko
JPEG - 164 ko
JPEG - 426.7 ko

Fabuleux, à suivre et à faire contagion si ça vous dit !

3000 à 6000 souris par an chassées et prédatées par un couple d’effraies par an. La mort aux rats naturelle 100 % biodiverse, nous on assure ici. Finis les pesticides et morts à tout sans discernement ni respect, humains inclus. La solution finale… et unique, on n’en veut pas.
Des solutions douces, innovantes, incroyables, belles, utiles, équilibrées, tranquilles, partagées surtout par de nombreux acteurs visibles comme moins visibles.


Le 30 juillet 2014 dernier, sortie estive des brebis transhumantes sur le Causse Noir, avec Daniel Segondy le berger de Viols en Laval l’automne-hiver et à Dargilan l’été, avec qui nous avons relâché 2 faucons crécerelles et 3 chouettes hulottes.
Puis, nous avons rejoint les Moulière à Massevaques voisins d’estives, pour passer la soirée avec Bernard Grellier sur Salidès, l’accompagnant avec ses brebis et ses chiens de travail jusqu’à son parc. Moments fantastiques si loin des frénésies estivales du littoral.


Au fait dans ce monde hurleur français des morts à tout, bien amplifié par les médias qui aiment ces moments dignes du café du commerce des campagnes reculées, à apprécier avec bonheur un peu d’anthologie rurale, sur les "grands prédateurs"’ d’O de Robert.

et puis… à lire aussi ce petit article venant de passer enfin dans la presse nationale vétérinaire (Semaine Vétérinaire du 4.7.14) pour remettre en fond des cerveaux disponibles de la société française, vétérinaires, éleveurs et urbains inclus… sur le "à quoi peuvent bien nous servir les vautours" .

JPEG - 692.2 ko
"Prenons soin de nos vautours" article paru dans la Semaine Vétérinaire 4.7.14 (Crenn, Joncour, Puech)

Sur ce lien, vous pouvez visionner le reportage photos des différents éleveurs et moments lors de nos visites.


Goupil Connexion, c’est, à côté de ses nombreuses facettes, aussi un travail quotidien avec les agriculteurs et éleveurs locaux pour des Garrigues et Cévennes Vivantes. A travers leur métier, leur amour des bêtes et de la nature, ils contribuent chaque jours à la qualité du territoire. Nous sommes un peu des rebelles, des résistants pour promouvoir ensemble une qualité fabuleuse, et y travailler pour laisser de plus belles traces encore de nos affaires communes.

Il faut savoir que l’agro-pastoralisme contribue directement à l’entretien des milieux ouverts - favorisant entre autre la survie des rapaces qui chassent les rongeurs qui s’y développent… comme les lapins et perdrix pour par exemple les aigles de Bonelli si attachés aux espaces de garrigues et piémonts.

Une complexité où la biodiversité de l’un n’exclue pas les autres. Ce sont avant tout les humains qui posent problème aujourd’hui au vivre ensemble, TOUS ensemble.

Une agriculture en appui de la nature et une nature en appui de l’agriculture, c’est ce lien que Goupil souhaite renforcer.

Comme le travail que nous développons tout près du dernier couple de Vautours percnoptères, petit vautour migrateur dont la population a très fortement diminué en 40 ans, très mal partie…

Lisez un peu les derniers bilans français

JPEG - 1.5 Mo
Bilan 2013 de la population des Vautours Percnoptères en France (tiré du Vautour Info n° 25 oct 2014)

.

Et si on retroussait les manches nous aussi, car même dans un contexte "de crise" qui dure et va durer… pourquoi pas s’y mettre et inverser la donne ?


Nous, nous sommes partis en visite chez quelques uns de nos amis - éleveurs engagés pour renforcer le partenariat : nature/éleveurs/Goupil. Tous sont différents et chacun contribue à préserver la qualité de ce beau territoire des garrigues Cévennes.

JPEG - 202.4 ko

Très prochainement des nouvelles et des RV… et de belles choses et moments partagés.

Merci à tous, aux éleveurs qui nous suivent dans cette aventure, à bien d’autres, dont Nadia Van Hanja, cette année en Service Civique à Goupil Connexion - HFS - sur plus particulièrement cette mission en Médiation Faune Sauvage - élevage
mais aussi à Léa Perez, Fanny Villain, deux jeunes aussi en Service Civique à Goupil Connexion travaillant plus sur l’Hôpital pour la Faune Sauvage, toutes trois rejointes depuis quelques jours par Quentin Teyssier pour 8 mois à nos côtés tous aider à développer ces projets en cours, entre biodiversité locale naturelle à aider à renouer des liens avec tous les habitants, des plus gros, comme les vautours aux plus petits, des blessés de la vie et de tout notre territoire bien vivant et bien humain à prendre soin.