25.11.2022, MARTINETS & BÂTI EN VILLE - journée d'échanges à TOULON (83), ville pionnière

25.11.2022, MARTINETS & BÂTI EN VILLE - journée d’échanges à TOULON (83), ville pionnière

Aménagement urbain - Goupil aux rencontres "Martinets en ville" à TOULON (83), invité par Katherine Dubourg, responsable référente "martinets sur Toulon" pour la LPO PACA.

Dont voici le programme :

PDF - 305.2 ko

Nous y étions deux de Goupil connexion, Clémence Flores et Marie-Pierre Puech.

JPEG - 333.5 ko
JPEG - 341.5 ko
JPEG - 356.4 ko
JPEG - 503.5 ko
JPEG - 401.7 ko

En France, les populations de martinets, victimes de l’activité humaine (perte d’habitat et de nourriture) se sont effondrées de plus de 40% en quelques années.

JPEG - 343.2 ko
JPEG - 356 ko
JPEG - 362 ko
JPEG - 396.8 ko

Que faire pour ralentir l’hécatombe, notamment en zone urbaine où cet oiseau emblématique niche et se reproduit ESSENTIELLEMENT ?

JPEG - 381.1 ko
ET SI LES VILLES DEVENAIENT DES SOURCES DE BIODIVERSITÉ ?
Cette rencontre faisait suite au Congrès International des martinets tenu fin mai 22 à Ségovie.

Avec des experts européens et surtout une ville méditerranéenne TOULON qui depuis 2015, 7 ans après la rencontre de Katherine Dubourg avec les martinets, est devenue une ville, grâce à elle, qui agit, vit et bâtit pour les MARTINETS & HIRONDELLES.

Goupil Connexion participait LE 25.11.2022 aux rencontres "Martinets en ville" à Toulon (Var), sur le thème "Concilier les travaux d’aménagement et les lieux de vie des martinets", portées par la LPO PACA, dont Katherine Dubourg était l’instigatrice... Rare et seule française rencontrée au sixième Congrès international des martinets, à Ségovie (Espagne).

Une journée riche d’échanges entre experts anglais, belges, suisses et français, dont Gérard Gory, spécialiste Nimois et International des martinets.
Ici, de gauche à droite, Bernard Genton (CH), Martine Wauters (B), Marcel Jacquat (CH), Gérard Gory (F Nimes) et MP Puech.

JPEG - 431 ko
JPEG - 417.5 ko

Les acteurs locaux (ainsi que des représentants suisses et belges) de la prise en compte de l’espèce dans la rénovation et l’aménagement urbain, ont présenté les solutions innovantes déjà mises en place localement qui fonctionnent avec succès.

JPEG - 360.5 ko
JPEG - 330.2 ko
JPEG - 319.8 ko

Marie-Pierre Puech, présidente de l’association et Clémence Flores, bénévole, ont fait le plein d’idées, et pour cause :

Avec plus de 4 500 individus soignés bénévolement dans notre Hôpital Faune sauvage, le martinet, ce prince noir en danger d’extinction, est l’animal le plus accueilli depuis nos débuts en 2008 ; il nous demande la plus grande attention.

Certaines années il en est arrivé plus de 800 entre les mois de mai et août.

Quelles actions pour demain ?
Nous allons poursuivre notre travail d’inventaire cartographié des sites de nidification de l’espèce sur les communes de Ganges, St Bauzille et Brissac (34), sous forme de science citoyenne participative. Soyons prêts pour le mois de juin 2023.

Les doux soirs de juin, dès 20 H pour repérer et cartographier, photographier l’arrivée des martinets sur leurs sites de nidification.
Science citoyenne, participative. Avec un référent local à trouver pour organiser ce chantier d’inventaire.

L’année 2022 a été tendue sur Ganges où le 20.06.22, Goupil connexion a lancé l’alerte de destruction programmée de nidification de martinets et hirondelles de fenêtre et a fait arrêter des travaux prévus le 21.06 sur l’îlot Benoit en cours de démolition - réhabilitation.Travaux repris et autorisés par la DREAL - OFB une fois les oiseaux partis en migration. Mais pour l’instant, aucune démarche E R C a été mise au travail, en tous les cas, Goupil connexion, active depuis des années sur Ganges autour des martinets, par la tenue du festival de Martinets depuis 2018 et des relâchés réguliers sur le PONT VIEUX...

Ganges, par son bâti ancien et rénové dans l’écrin naturel entre Hérault et Rieutord, si riche de ses cieux de martinets et hirondelles de fenêtres pourrait elle aussi devenir une ville exemplaire pour ces fantastiques oiseaux urbains.

Avec un double objectif chez nous pour ce printemps 2023 :
1. finaliser l’existant et le porter à la connaissance des élus.
2. sensibiliser et développer un dialogue constructif avec les collectivités locales et les acteurs du bâtiment afin de réussir ensemble à renforcer les populations de martinets noirs, à travers des mesures ERC (éviter, réduire, compenser).
Si simples à mettre en place.
La preuve cette réunion de nombreux acteurs du bâti et rénovations urbaines à Toulon et autres grosses communes du Var qui parlent ensemble MARTINETS couramment, donnent du sens à leur travail, créent des emplois (un nouveau constructeur de nichoirs en béton de bois, Nat"h, a créé sa start-up depuis 2020, donnant et adaptant des solutions simples, peu onéreuses à des problématiques à prendre en compte d’urgence)

Le saviez-vous ?
Le martinet, cet oiseau exceptionnel (qui mange, boit, dort, se toilette et s’accouple dans le ciel, ne se posant que pour donner la vie), migrateur au long cours entre l’Europe du sud et l’Afrique, vient nicher chez nous chaque été.
Cavicole, urbain, il utilise les dessous de toit et les infractuosités des batiments pour pondre ses œufs et élever ses petits.

JPEG - 283.6 ko
JPEG - 304.4 ko
JPEG - 297.3 ko

Avec la rénovation et l’isolation de nos habitations, de nombreux sites de nidification sont détruits et non remplacés : une des raisons majeures à l’effondrement des populations.

Cet oiseau en danger d’extinction est protégé : toute perturbation ou destruction de nids constitue un délit sanctionné par la loi.

Encore trop peu de personnes connaissent et respectent la règle. Ensemble, agissons pour sa préservation.

Quelques exemples de solutions :
- inventaire et cartographie des sites de nidification (avant toute action)
- conservation de cavités-nichoirs existantes ou réservation d’espaces propices à l’installation naturelle sur/dans les murs et les corniches situées sous la toiture des bâtiments
- installation de nichoirs conventionnels (en bois et/ou béton de bois) à ces même endroits
- mise en place de cuvette de nid (si on a choisi de ne pas mettre en place de nichoir)
- intégration de gîtes nichoirs (en métal, bois, bétons de bois) à l’intérieur des murs et toitures (coffrage, isolation…)
- aménagement des combles sous toiture favorisant un maximum d’espèces (martinets, hirondelles, chouettes, chauves-souris)
- installation de diffuseurs de cris de martinets pour attirer les colonies dans les nouveaux nichoirs (à leur arrivée, matin et soir, le temps de les attraper sur le site modifié...)

Nous avons en effet appris que les oiseaux étaient surtout et avant tout fidèles à leur site de reproduction... à quelques mètres près.

Ce qui signifie que COMPENSER (dans les mesures EVITER - RÉDUIRE - COMPENSER) c’est aussi accompagner au bon moment les travaux et les poses de nichoirs. C’est suivre ce qui va se passer pour que cela marche.

Une ville comme Ganges avec ses martinets et hirondelles, c’est un réel travail de suivi et de dialogue HOMMES - NATURE - ANIMAUX, un langage commun à apprendre et à parler si l’on ne veut pas voir s’effondrer cette si belle richesse commune.
Les villes et villages voisins comme Brissac, Saint Bauzille de Putois, Sumène sont aussi à traiter avec beaucoup d’attentions.

Pour plus d’infos :
* Les outils pour agir :
- Documentation "Hirondelles et Martinets" (LPO PACA)
- Guides techniques "Biodiversité et bâti"

* Les actions de la LPO PACA (référente martinets : Katherine Dubourg)
- Programme : Rencontres Martinet en ville 2022
- Blogs :
Nature en ville (général)

Nature en ville (martinets)

* Les actions de la ville de Toulon

Photos : © Goupil Connexion, LPO PACA (martinets et nichoirs)


Merci Katherine pour cette si belle journée... et au travail pour que nos villes méditerranéennes deviennent toutes des villes riches de notre si belle biodiversité urbaine. Apprenons à vivre et construire ensemble, humains et non humains.

En marche les amis des oiseaux de nos villes méditerranéennes si riches et si accueillantes pour nous tous ! Sans eux, nous sommes perdus...

Katherine Dubourg
MARTINETS (lpo.fr)
Nature en ville – Le blog de la nature en ville (lpo.fr)

Tél : 06 99 62 05 73

https://www.facebook.com/MartinetsToulon